Sénégal
Village des Tortues de Noflaye

Descriptif :

Station de protection des tortues au Sénégal :

En 2001 s'est ouvert le Village des Tortues de Noflaye, à 35 km de Dakar, dans une forêt classée, étudiée autrefois par Théodore Monod. Le bâtiment central est dédié à ce grand savant français.

C'est en 1995 que la SOPTOM s'est investie au Sénégal, avec des naturalistes de ce pays, afin d'étudier et de protéger les tortues du Sénégal. On trouve 11 espèces différentes, dont 4 espèces marines, 5 espèces d'eau douce, et 2 espèces terrestres. Toutes sont menacées. Certaines font l'objet de protections particulières, comme les tortues marines. Mais la tortue emblématique de ce pays est le Centrochelys sulcata, ou tortue sillonnée Ce gros chélonien peut atteindre 100 kilos, et creuse des terriers très profonds pour y trouver fraîcheur et humidité. Il occupait autrefois une aire très vaste, de la Mauritanie à l'Ethiopie. Mais ses populations se sont considérablement réduites ces dernières années, à cause des ramassages, de la dégradation de ses habitats et de la désertification. Au Sénégal, cette tortue ne se trouve plus que dans le Ferlo, au nord-est du Pays.

Le Village des Tortues de Noflaye a pour but d'accueillir les tortues redonnées par le public, d'accueillir des visiteurs, de favoriser le développement économique grâce à 1'éco-tourisme, et de mener des programmes de conservation et d'études sur certaines espèces comme Pelusios castaneus, mais surtout Centrochelys sulcata.

Pour cette dernière, l'élevage de Noflaye permet chaque année de produire de nombreux jeunes, qui peuvent ensuite, à l'âge de 6-8 ans, être relâchés dans la nature. Des programmes sont en cours dans le Ferlo, autour de Ranérou, depuis 2003. Menés par la SOPTOM, et suivis par le Dr. Antoine Cadi et des étudiants naturalistes, ils ont eu pour but de recenser et suivre par télémétrie les tortues de cette zone sahélienne. Puis de relâcher des tortues à Katané, une réserve dans le nord du Ferlo, avec 1'assistance des Parcs Nationaux et des Eaux et Forêts. Une "Maison des Tortues" est également en construction à Ranérou, pour l'information et la formation des Sénégalais.

Le Village des Tortues est ouvert tous les jours. Il faut se diriger vers Rufisque, à l'Est de Dakar, puis prendre la route de Bambilor. A 12km de Rufisque, vous trouverez sur le bord de route, à gauche, juste après le Lac Rose, leVillage des Tortues.
Il comprend des bâtiments d'accueil, des logements pour les chercheurs et les gardiens, une boutique, différents enclos pour les tortues (enclos de reproduction, écloseries, nurseries), des bassins pour les tortues d'eau, des panneaux et stands d'information, des lieux d'information et de distraction. Des guides bénévoles peuvent accompagner la visite.

Vous pourrez voir presque toutes les espèces de tortues du Sénégal (hormis les tortues marines), et surtout plusieurs centaines de tortues sillonnées, dont de nombreux juvéniles, et d'adultes de grande taille (pouvant peser jusqu'à 100 kilos).

Nous recevons à Noflaye beaucoup de scolaires, (qui apprennent ainsi à mieux respecter la faune sénégalaise) mais également de nombreux touristes et habitants du Sénégal. Ce Village des Tortues, suivi et patronné par les Eaux et Forêts du Sénégal, avec l'aide scientifique, technique et financière de la SOPTOM, a créé des emplois, développe l'artisanat, et contribue à la croissance économique de la région. Il soutient également des études diverses (génétique, éthologie, pathologie) et participe à des Congrès Internationaux sur les Tortues (Saly, 2003). Sa renommée, ses objectifs uniquement conservationnistes et scientifiques, contribuent à augmenter l'image positive et dynamique du Sénégal.

Envoyer un Mail

Nom:
Société:
Téléphone:
Adresse:
Code Postal Ville:
Pays:
Email *:
Message *::