SOPTOM le village des tortues, association de protection des tortues dans le Var

tortues,soptom,village des tortues,village tortue,village,tortue,tortue d'Hermann,d'Hermann,reptiles de Provence,reptiles,Provence,plaine des Maures,plaine,Maures,clinique des tortues,clinique,faune reptilienne de Provence,faune,reptilienne,faune protégée du Var,protégée,tortues du Var,tortues protégées de France,France,Testudo hermanni,Testudo,hermanni,station de protection des tortues,station,protection,association tortues d'Hermann,association,Hermann,parc,réinsertion,gonfaron,var,paca,Tortoise village,tortoise,Emys orbicula-ris,Emys,orbicula-ris,Trachemys scripta elegans,Trachemys,scripta,elegans
S.O.P.T.O.M l'Association
S.O.P.T.O.M l'Association
Visite Virtuelle du Village
Visite Virtuelle du Village
Accueil
Accueil
Réservation En ligne
Réservation En ligne
Inscriptions aux Stages
Inscriptions aux Stages
Presse & Actualités
Presse & Actualités
L'Album des Tortues
L'Album des Tortues
Notre Equipe
Notre Equipe
Nos Partenaires
Nos Partenaires
La BOUTIQUE des Tortues
La BOUTIQUE des Tortues
Visio Conférence
Visio Conférence
Contact & Plan d'accès
Contact & Plan d'accès
Accueil
Accueil
Dossier de Presse en téléchargement
Dossier de Presse en téléchargement
Inscriptions aux Stages
Inscriptions aux Stages
ORGANISATION DU SITE INTERNET
ORGANISATION DU SITE INTERNET
DÉCOUVREZ ICI LES RUBRIQUES DU SITE
DÉCOUVREZ ICI LES RUBRIQUES DU SITE
ACCUEIL : le point de départ du site. LE VILLAGE DES TORTUES : 5 rubriques pour découvrir les activités de la S.O.P.T.O.M. en France et à l'étranger. VISITE VIRTUELLE DU VILLAGE : ultilisez la carte intéractive pour découvrir le parcours et les haltes obligatoires du Village. RÉSERVATION EN LIGNE : groupes scolaires, handicapés, seniors, comités d'entreprises, réservez à travers le formulaire votre visite guidée du Village. Réponse assurée rapidement. L'ALBUM DES TORTUES : un album photos de quelques espèces dans leur milieu naturel et un album de petites vidéos passionnantes. LA BOUTIQUE DES TORTUES : souvenirs aux couleurs des tortues, livres spécifiques ou encore tickets d'entrée à prix réduits et parrainages. Tout se trouve sur notre boutique e-commerce ! NOS STAGES & FORMATIONS : toutes les infos sur les stages de 6 jours et comment devenir éco-volontaires. Infos sur séjours & hébergements. NOTRE ÉQUIPE : toute l'Équipe de la S.O.P.T.O.M.-VILLAGE DES TORTUES NOS PARTENAIRES : Ils contribuent à valoriser le Village des Tortues ou soutiennent la S.O.P.T.O.M. Découvrez ici nos partenaires et leurs sites internet. PRESSE & ACTUALITÉS : notre blog contenant les dernières actualités et les articles parus dans la presse concernant le Village. VISIO CONFÉRENCE : conversez jusqu'à 5 personnes, partout dans le monde, en visio-conférence. CONTACT & PLAN D'ACCÈS : écrivez-nous et trouvez facilement votre chemin pour vous rendre au Village. BANDE D'INFOS DÉFILANTE : horaires saisonniers à consulter avant votre prochaine visite.
ACCUEIL : le point de départ du site. LE VILLAGE DES TORTUES : 5 rubriques pour découvrir les activités de la S.O.P.T.O.M. en France et à l'étranger. VISITE VIRTUELLE DU VILLAGE : ultilisez la carte intéractive pour découvrir le parcours et les haltes obligatoires du Village. RÉSERVATION EN LIGNE : groupes scolaires, handicapés, seniors, comités d'entreprises, réservez à travers le formulaire votre visite guidée du Village. Réponse assurée rapidement. L'ALBUM DES TORTUES : un album photos de quelques espèces dans leur milieu naturel et un album de petites vidéos passionnantes. LA BOUTIQUE DES TORTUES : souvenirs aux couleurs des tortues, livres spécifiques ou encore tickets d'entrée à prix réduits et parrainages. Tout se trouve sur notre boutique e-commerce ! NOS STAGES & FORMATIONS : toutes les infos sur les stages de 6 jours et comment devenir éco-volontaires. Infos sur séjours & hébergements. NOTRE ÉQUIPE : toute l'Équipe de la S.O.P.T.O.M.-VILLAGE DES TORTUES NOS PARTENAIRES : Ils contribuent à valoriser le Village des Tortues ou soutiennent la S.O.P.T.O.M. Découvrez ici nos partenaires et leurs sites internet. PRESSE & ACTUALITÉS : notre blog contenant les dernières actualités et les articles parus dans la presse concernant le Village. VISIO CONFÉRENCE : conversez jusqu'à 5 personnes, partout dans le monde, en visio-conférence. CONTACT & PLAN D'ACCÈS : écrivez-nous et trouvez facilement votre chemin pour vous rendre au Village. BANDE D'INFOS DÉFILANTE : horaires saisonniers à consulter avant votre prochaine visite.
Découvrez l'organisation du VILLAGE des TORTUES, à travers les différentes rubriques du site, grâce au menu supérieur.
Découvrez l'organisation du VILLAGE des TORTUES, à travers les différentes rubriques du site, grâce au menu supérieur.
RÉSERVATIONS EN LIGNE
RÉSERVATIONS EN LIGNE
RÉSERVATIONS EN LIGNE
RÉSERVATIONS EN LIGNE
Groupes scolaires, handicapés, seniors, comités d'entreprises, réservez, à travers le formulaire disponible en ligne, votre prochaine visite guidée du Village. Réponse assurée rapidement.
Groupes scolaires, handicapés, seniors, comités d'entreprises, réservez, à travers le formulaire disponible en ligne, votre prochaine visite guidée du Village. Réponse assurée rapidement.
Toutes les infos sur notre rubrique de réservation. Cliquez sur "Réservation en Ligne" dans le menu supérieur du site.
Toutes les infos sur notre rubrique de réservation. Cliquez sur "Réservation en Ligne" dans le menu supérieur du site.
NOTRE BOUTIQUE E-COMMERCE
NOTRE BOUTIQUE E-COMMERCE
CATÉGORIES DE LA BOUTIQUE EN LIGNE
CATÉGORIES DE LA BOUTIQUE EN LIGNE
- Tickets d'entrée & Réductions - Adhésions & Parrainages - Livres / Revues / Publications - Papeterie / Poster - Vidéos - Peluches - Articles & Objets Tortues - Bijoux - Salle de Bain - Tee-shirts - Tortues de Collection - Aider les Tortues
- Tickets d'entrée & Réductions - Adhésions & Parrainages - Livres / Revues / Publications - Papeterie / Poster - Vidéos - Peluches - Articles & Objets Tortues - Bijoux - Salle de Bain - Tee-shirts - Tortues de Collection - Aider les Tortues
Découvrez les catégories qui composent notre Boutique dédiée au monde des tortues. Cliquez sur "La Boutique des Tortue" pour y accèder.
Découvrez les catégories qui composent notre Boutique dédiée au monde des tortues. Cliquez sur "La Boutique des Tortue" pour y accèder.
Notre Association a le plaisir de vous faire part des Partenaires avec lesquels elle travaille. Vous pouvez visualiser leur Site en cliquant sur leur Logo ou les contacter en cliquant sur leur descriptif ci-dessous
Notre Association a le plaisir de vous faire part des Partenaires avec lesquels elle travaille. Vous pouvez visualiser leur Site en cliquant sur leur Logo ou les contacter en cliquant sur leur descriptif ci-dessous
Bienvenue au Village des Tortues
Bienvenue au Village des Tortues
Village des Tortues
Village des Tortues
Village des Tortues et CRCC
Village des Tortues et CRCC
Centre Recherche (CRCC)
Centre Recherche (CRCC)
Conseil Scientifique
Conseil Scientifique
Stages & Formations
Stages & Formations
Stages & Formations
Stages & Formations
Dernières News
Dernières News
Formulaire de Contact
Formulaire de Contact
Vous pouvez nous joindre
Vous pouvez nous joindre
04 94 78 26 41
04 94 78 26 41
04 94 78 24 27
04 94 78 24 27
http://maps.google.fr/maps?q=village+des+tortues+Quartier+les+plaines,+83590+GONFARON&hl=fr&ll=43.31
http://maps.google.fr/maps?q=village+des+tortues+Quartier+les+plaines,+83590+GONFARON&hl=fr&ll=43.31
Autoroute A8 MARSEILLE-NICE - Sortie TOULON-LE LUC Direction TOULON jusqu'à GONFARON (10 km) Suivre les panneaux "LE VILLAGE DES TORTUES"
Autoroute A8 MARSEILLE-NICE - Sortie TOULON-LE LUC Direction TOULON jusqu'à GONFARON (10 km) Suivre les panneaux "LE VILLAGE DES TORTUES"
TICKETS & ADHÉSIONS
TICKETS & ADHÉSIONS
Tickets - Adhésions Parrainages
Tickets - Adhésions Parrainages
LIVRES & PUBLICATIONS
LIVRES & PUBLICATIONS
Livres - Publications Abonnements Multimedia
Livres - Publications Abonnements Multimedia
ARTICLES TORTUES
ARTICLES TORTUES
Articles Tortues
Articles Tortues
S.O.P.T.O.M.
S.O.P.T.O.M.
Conservation et études (CRCC)
Conservation et études (CRCC)
Herpétofaune
Herpétofaune
Les Tortues d'Hermann
Les Tortues d'Hermann
Nos Actions à l'Étranger
Nos Actions à l'Étranger
Faune
Faune
Format RAR (HD)
Format RAR (HD)

Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format compressé RAR, en haute résolution (HD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format compressé RAR, en haute résolution (HD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Format PDF
Format PDF

Vous trouverez ici l'ensemble des documents libres de droit au format PDF.

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Vous trouverez ici l'ensemble des documents libres de droit au format PDF.

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Format ZIP (HD)
Format ZIP (HD)

Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format compressé ZIP, en haute résolution (HD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format compressé ZIP, en haute résolution (HD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Format JPEG (LD)
Format JPEG (LD)

Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format JPEG, en basse résolution (LD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


Vous trouverez ici l'ensemble des photographies libres de droit au format JPEG, en basse résolution (LD).

Chaque photo est téléchargeable séparément.

La Planche Contact reprend l'ensemble des photos en basse résolution

avec leurs légendes et la mention obligatoire suivante :

Photos libre de droit - Renseigner : © SOPTOM


1- Accueil
1- Accueil


2-
2-


3- Clinique des Tortues
3- Clinique des Tortues
La Clinique des Tortues soigne 300 tortues par an. Seul centre spécialisé existant en Europe.
La Clinique des Tortues soigne 300 tortues par an. Seul centre spécialisé existant en Europe.
4-
4-


5-
5-


6- Passerelles de Visite
6- Passerelles de Visite
Passerelles de visite. Le public se déplace sur les 2 hectares du Village.
Passerelles de visite. Le public se déplace sur les 2 hectares du Village.
7-
7-


8- Tortue Géante
8- Tortue Géante
La tortue géante en polyester montre les organes intérieurs d'une tortue.
La tortue géante en polyester montre les organes intérieurs d'une tortue.
9- Tortues Russes
9- Tortues Russes
Les tortues Russes vivent dans le centre de l'Asie et de l'Europe et creusent des terriers dans le sol.
Les tortues Russes vivent dans le centre de l'Asie et de l'Europe et creusent des terriers dans le sol.
10- Mauremys Leprosa
10- Mauremys Leprosa
Les "Mauremys Leprosa", espèces les plus rares de France. Elles ne vivent que près de Banyuls.
Les "Mauremys Leprosa", espèces les plus rares de France. Elles ne vivent que près de Banyuls.
11- Tortues de Madagascar
11- Tortues de Madagascar
Les tortues de Madagascar, "Astrochelys Radiata", considérées comme les plus belles tortues du monde.
Les tortues de Madagascar, "Astrochelys Radiata", considérées comme les plus belles tortues du monde.
12- Tortues Happeuses
12- Tortues Happeuses
Les tortues Happeuses, "Chelydra Serpentina", des Etats-Unis. Elles peuvent atteindre 60 kilos.
Les tortues Happeuses, "Chelydra Serpentina", des Etats-Unis. Elles peuvent atteindre 60 kilos.
13- La Petite Afrique
13- La Petite Afrique
La "Petite Afrique" et les tortues sillonnées. Elles aiment la chaleur et creusent des terriers. Certaines atteignent 100 kilos.
La "Petite Afrique" et les tortues sillonnées. Elles aiment la chaleur et creusent des terriers. Certaines atteignent 100 kilos.
14- Tortues Léopard
14- Tortues Léopard
La tortue Léopard d'Afrique de l'Est. Nommée ainsi à cause de sa robe marquée de points noirs. La plus grosse atteint 50 kilos.
La tortue Léopard d'Afrique de l'Est. Nommée ainsi à cause de sa robe marquée de points noirs. La plus grosse atteint 50 kilos.
15- Parcours Paléontologique
15- Parcours Paléontologique
Le parcours paléontologique, avec de nombreuses tortues reconstituées, des époques très anciennes où elles sont apparues sur la Terre.
Le parcours paléontologique, avec de nombreuses tortues reconstituées, des époques très anciennes où elles sont apparues sur la Terre.
16-
16-


17-
17-


18- La Quarantaine
18- La Quarantaine
La Quarantaine. Là sont placées les tortues redonnées par le public, ou avant les soins. Ce stand empêche que les maladies soient transmises aux tortues sauvages.
La Quarantaine. Là sont placées les tortues redonnées par le public, ou avant les soins. Ce stand empêche que les maladies soient transmises aux tortues sauvages.
19- Tortues d'Hermann
19- Tortues d'Hermann
Les tortues d'Hermann. Elles sont nombreuses au Village des Tortues, car ce sont les seules tortues terrestres de France et beaucoup de gens nous en rapportent. Certaines seront relâchées dans la nature.
Les tortues d'Hermann. Elles sont nombreuses au Village des Tortues, car ce sont les seules tortues terrestres de France et beaucoup de gens nous en rapportent. Certaines seront relâchées dans la nature.
20-
20-


21- Tortues Cistude
21- Tortues Cistude
La tortue Cistude, "Emys Orbicularis", est une petite tortue d'eau qui vit dans le Sud de la France. Elle est discrète et se cache au fond des mares et ruisseaux.
La tortue Cistude, "Emys Orbicularis", est une petite tortue d'eau qui vit dans le Sud de la France. Elle est discrète et se cache au fond des mares et ruisseaux.
22- La Serre n°2
22- La Serre n°2
La serre n°2. Là, sont placées de nombreuses tortues exotiques, de Chine, d'Afrique ou d'Amérique. Elles sont chauffées en hiver et peuvent se promener au soleil en été. C'est un lieu spectaculaire.
La serre n°2. Là, sont placées de nombreuses tortues exotiques, de Chine, d'Afrique ou d'Amérique. Elles sont chauffées en hiver et peuvent se promener au soleil en été. C'est un lieu spectaculaire.
23-
23-


24- La Serre n°1
24- La Serre n°1
La serre n°1. Dans cette serre tropicale, on peut observer les tortues d'Afrique, mais également celles du Brésil, d'Afrique de l'Est et de Madagascar. Elles profitent d'une température élevée.
La serre n°1. Dans cette serre tropicale, on peut observer les tortues d'Afrique, mais également celles du Brésil, d'Afrique de l'Est et de Madagascar. Elles profitent d'une température élevée.
25-
25-


26-
26-


27- La Nurserie
27- La Nurserie
La nurserie des petites tortues d'Hermann est un lieu très apprécié du public où il peut y voir les toutes jeunes tortues de 1 ou 2 ans.
La nurserie des petites tortues d'Hermann est un lieu très apprécié du public où il peut y voir les toutes jeunes tortues de 1 ou 2 ans.
28- Le Restaurant
28- Le Restaurant
Le restaurant " LA TORTUE GOURMANDE " permet de manger rapidement le midi et pour un prix modéré.
Le restaurant " LA TORTUE GOURMANDE " permet de manger rapidement le midi et pour un prix modéré.
29- Aire de Jeux
29- Aire de Jeux
L'aire de jeux des enfants propose plusieurs animations, dont une tortue-toboggan en plastique, très appréciées.
L'aire de jeux des enfants propose plusieurs animations, dont une tortue-toboggan en plastique, très appréciées.
30-
30-


Bernard DEVAUX
Bernard DEVAUX
Directeur et fondateur
Directeur et fondateur
S.O.P.TO.M Village des Tortues
S.O.P.TO.M Village des Tortues
soptom@wanadoo.fr
soptom@wanadoo.fr
04.94.78.26.41
04.94.78.26.41
Bernard Devaux, Directeur du Village des Tortues de Gonfaron, Var
Bernard Devaux, Directeur du Village des Tortues de Gonfaron, Var
Nicolas JARDE
Nicolas JARDE
Responsable animalier
Responsable animalier
S.O.P.T.O.M
S.O.P.T.O.M
njarde@wanadoo.fr
njarde@wanadoo.fr
04.94.78.26.41
04.94.78.26.41


Sébastien CARON
Sébastien CARON
Responsable scientifique et conservation
Responsable scientifique et conservation
S.O.P.T.O.M CRCC
S.O.P.T.O.M CRCC
sebastien.caron@soptom.fr
sebastien.caron@soptom.fr
04.94.78.28.93
04.94.78.28.93


Jean-Marie BALLOUARD
Jean-Marie BALLOUARD
Chargé de mission
Chargé de mission
S.O.P.T.O.M CRCC
S.O.P.T.O.M CRCC
jean-marie.ballouard@soptom.fr
jean-marie.ballouard@soptom.fr
04.94.78.28.93
04.94.78.28.93


Stéphane GAGNO
Stéphane GAGNO
Chef animalier
Chef animalier
S.O.P.T.O.M
S.O.P.T.O.M
stgagno@orange.fr
stgagno@orange.fr
04.94.78.26.41
04.94.78.26.41


Xavier BONNET
Xavier BONNET
Directeur de Recherche, 2ème classe
Directeur de Recherche, 2ème classe
CEBC-CNRS
CEBC-CNRS






Jean LESCURE
Jean LESCURE
Membre d'honneur de la SHF
Membre d'honneur de la SHF
SHF/CNRS/MNHN USM 602
SHF/CNRS/MNHN USM 602






Roger BOUR
Roger BOUR
Spécialiste Systématique des Tortues
Spécialiste Systématique des Tortues
MNHN USM 602
MNHN USM 602






Brieuc FERTARD
Brieuc FERTARD
Vétérinaire spécialiste des tortues
Vétérinaire spécialiste des tortues








Mélanie PEREZ
Mélanie PEREZ
Généticienne
Généticienne
UMR 7205 MNHN/CNRS
UMR 7205 MNHN/CNRS






Jacques FRETEY
Jacques FRETEY
Président de Chélonée
Président de Chélonée
Chélonée
Chélonée




Coordonnateur scientifique du programme régional de conservation des tortues marines PNUE/CMS et UICN sur la façade atlantique de l’Afrique Expert des "tortues marines" de l’Union mondiale pour la Nature (UICN) et du ministère français de l’Ecologie.
Coordonnateur scientifique du programme régional de conservation des tortues marines PNUE/CMS et UICN sur la façade atlantique de l’Afrique Expert des "tortues marines" de l’Union mondiale pour la Nature (UICN) et du ministère français de l’Ecologie.
Romain LEVASSEUR
Romain LEVASSEUR
Service civique accueil et sensibilisation
Service civique accueil et sensibilisation
S.O.P.T.O.M Village des Tortues
S.O.P.T.O.M Village des Tortues
villagetortues@laposte.net
villagetortues@laposte.net
04.94.78.26.41
04.94.78.26.41


VILLE DE GONFARON
VILLE DE GONFARON
1 avenue du 8 mai 1945
1 avenue du 8 mai 1945
www.gonfaron.net
www.gonfaron.net
LE PAYS DES MAURES
LE PAYS DES MAURES
Fonds national d'Aménagement et de Développement du Territoire
Fonds national d'Aménagement et de Développement du Territoire
maures.latitude-gallimard.com/fr/
maures.latitude-gallimard.com/fr/
LE VAR EN PROVENCE
LE VAR EN PROVENCE
Office du Tourisme du Var
Office du Tourisme du Var
www.communes.com/provence-alpes-cote-d-azur/var/
www.communes.com/provence-alpes-cote-d-azur/var/
Maisons d'Hôtes du Var
Maisons d'Hôtes du Var
1017 route de Salernes
1017 route de Salernes
www.mhvprovence.com
www.mhvprovence.com
LA GRANDE LAUZADE
LA GRANDE LAUZADE
Route de Toulon
83340 Le LUC en Provence
Route de Toulon
83340 Le LUC en Provence
www.lagrandelauzade.com
www.lagrandelauzade.com
GITES DE FRANCE
GITES DE FRANCE
56 rue Saint Lazare
75009 Paris
56 rue Saint Lazare
75009 Paris
www.gites-de-france.com/rechercher-reserver.html
www.gites-de-france.com/rechercher-reserver.html
Conseil Général du Var
Conseil Général du Var
Agence de Développement Touristique du VAR 1, Bd de Strasbourg
83093 TOULON Cedex
Agence de Développement Touristique du VAR 1, Bd de Strasbourg
83093 TOULON Cedex
www.visitvar.fr
www.visitvar.fr
WWF - Urgence Espèces
WWF - Urgence Espèces
1 Carrefour de Longchamp
75016 PARIS
1 Carrefour de Longchamp
75016 PARIS
urgence-especes.wwf.fr/#/tortues/
urgence-especes.wwf.fr/#/tortues/
Protection & Conservation des Tortues
Protection & Conservation des Tortues
GONFARON
GONFARON
15/04/2012
15/04/2012
Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation.

Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var.
Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation.

Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes.
Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage".

DATE DES STAGES :

Les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir.

Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, les étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues.

DÉROULEMENT DU STAGE :

- 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes.

- 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation.
Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu.

- 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.).

- 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris.
Participation aux soins dans notre clinique des tortues.

- 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes.

- 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques.
Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage".

PRIX DU STAGE :

Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi :
> 380 € (Étudiants ou conjoints)
> 480 € (Adultes)

Possibilités de logement dans la région.
Nous consulter pour les transports et les logements

Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation.

Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var.
Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation.

Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes.
Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage".

DATE DES STAGES :

Les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir.

Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, les étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues.

DÉROULEMENT DU STAGE :

- 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes.

- 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation.
Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu.

- 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.).

- 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris.
Participation aux soins dans notre clinique des tortues.

- 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes.

- 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques.
Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage".

PRIX DU STAGE :

Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi :
> 380 € (Étudiants ou conjoints)
> 480 € (Adultes)

Possibilités de logement dans la région.
Nous consulter pour les transports et les logements

Devenir Éco-volontaire
Devenir Éco-volontaire
GONFARON
GONFARON
01/01/2013 - 31/12/2013
01/01/2013 - 31/12/2013
Pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron
Pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron
DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES

Attention, les inscriptions aux stages sont closes pour la période de mars 2013 à aout 2013. Places disponibles à partir de septembre 2013. Merci de préciser vos dates d'Eco-volontaire souhaitées


Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES.

Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré.

Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre.
Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt.
Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe.

Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également.
Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues.

Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement.

Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet

DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES

Attention, les inscriptions aux stages sont closes pour la période de mars 2013 à aout 2013. Places disponibles à partir de septembre 2013. Merci de préciser vos dates d'Eco-volontaire souhaitées


Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES.

Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré.

Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre.
Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt.
Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe.

Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également.
Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues.

Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement.

Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet

Protection & Conservation des Tortues
Protection & Conservation des Tortues
GONFARON
GONFARON
15/04/2012
15/04/2012
Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation.

Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var.
Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation.

Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes.
Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage".

DATE DES STAGES :

Les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir.

Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, les étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues.

DÉROULEMENT DU STAGE :

- 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes.

- 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation.
Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu.

- 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.).

- 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris.
Participation aux soins dans notre clinique des tortues.

- 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes.

- 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques.
Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage".

PRIX DU STAGE :

Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi :
> 380 € (Étudiants ou conjoints)
> 480 € (Adultes)

Possibilités de logement dans la région.
Nous consulter pour les transports et les logements

Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation.

Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var.
Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation.

Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité.
Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes.
Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage".

DATE DES STAGES :

Les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir.

Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, les étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues.

DÉROULEMENT DU STAGE :

- 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes.

- 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation.
Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu.

- 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.).

- 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris.
Participation aux soins dans notre clinique des tortues.

- 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes.

- 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques.
Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage".

PRIX DU STAGE :

Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi :
> 380 € (Étudiants ou conjoints)
> 480 € (Adultes)

Possibilités de logement dans la région.
Nous consulter pour les transports et les logements

Devenir Éco-volontaire
Devenir Éco-volontaire
GONFARON
GONFARON
01/01/2014 - 31/12/2014
01/01/2014 - 31/12/2014
Pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron
Pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron
DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES

Attention, les INSCRIPTIONS aux stages sont CLOSES pour la période de MARS 2014 à AOUT 2014. Places disponibles à partir de mi-septembre 2014. Merci de préciser vos dates d'Eco-volontaire souhaitées, nous les adapterons en fonction de nos besoins


Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES.

Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré.

Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre.
Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt.
Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe.

Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également.
Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues.

Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement.

Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet

DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES

Attention, les INSCRIPTIONS aux stages sont CLOSES pour la période de MARS 2014 à AOUT 2014. Places disponibles à partir de mi-septembre 2014. Merci de préciser vos dates d'Eco-volontaire souhaitées, nous les adapterons en fonction de nos besoins


Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES.

Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré.

Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre.
Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt.
Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe.

Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également.
Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues.

Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement.

Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet

Actus - Var Matin
Actus - Var Matin
25/05/2008
25/05/2008
Var Matin
Var Matin
Les tortues d'Hermann menacées de disparition VAR MATIN - Publié le dimanche 25 mai 2008 Bernard Devaux, directeur du village des tortues à Gonfaron et secrétaire général de l'association SOPTOM : « Il faut protéger les tortues d'Hermann, sinon elles vont disparaître ». Dominique Leriche La tortue d'Hermann ne vit plus que dans le Var. Et encore, difficilement. En un siècle, elle a quasiment disparu de la toute la zone méditerranéenne, de la frontière espagnole à la frontière italienne. Jadis, on les comptait par millions. Aujourd'hui, ce gentil reptile subsiste uniquement dans la plaine des Maures, sur un maigre triangle de 200 00 hectares environ, entre Saint-Raphaël, Hyères et Draguignan, où elle a trouvé refuge miraculeusement. Et même là, dans son ultime territoire de France continentale (on en trouve encore en Corse), elle semble peu à peu se volatiliser. « Lors du dernier recensement en 2006, on s'est aperçu qu'un tiers de la population avait disparu, sur une période de douze ans. Il en resterait à peu près 50 000 dans les Maures, soit un animal sur quatre hectares. De quoi être inquiet pour assurer la survie de l'espèce » explique Bernard Devaux, directeur du village des tortues à Gonfaron. Décimées par l'urbanisation Cet espace boisé, dédié au plus vieux vertébré de la planète (sa naissance remonterait à 230 millions d'années) a été créé le 28 mai 1988. Vingt ans, l'occasion d'une fête-anniversaire durant ce week-end doublée d'une opération de sensibilisation (voir en encadré). Vingt ans que Bernard Devaux et son équipe se battent pour protéger avec des moyens modestes, cet animal menacé de mort. Ce qui le décime ? « Les incendies et l'urbanisation surtout. Les constructions, les routes, les maisons... » répond Bernard Devaux. Des phénomènes contre lesquels il est difficile de lutter. « Nous comprenons que la région et le Var notamment se développent. Mais il est peut-être possible de garder des réserves aujourd'hui indispensables. Il faut laisser un peu de place aux tortues » affirme-t-il. L'autre phénomène qui pousse à la mort, c'est l'attitude du public, qui ramasse une tortue d'Hermann dans la nature et la met dans son jardin. « Alors que la tortue est un animal sauvage et non domestique, on ne le répétera jamais assez. Ce ne sont pas des objets » martèle M. Devaux. Parfois lassés de ce qu'ils prennent pour des animaux de compagnie ou parce qu'elles se sont trop multipliées, les particuliers finissent souvent par ramener leurs bêtes au village. Qui est bondé, avec ses 1 200 pensionnaires et ne peut plus accepter personne. D'autant que sa mission essentielle consiste à soigner les malades, découvertes avec une carapace brûlée, mordues par des chiens ou passées sous une débroussailleuse. Une fois retapées, elles sont remises en liberté. Plan de restauration national Dernier souci enfin qui guette ces tortues : les croisements, sources de « pollution génétique ». « Les gens ont parfois des tortues qui ne sont pas des Hermann. Et quand ils les relâchent dans la nature et qu'elles se reproduisent, génétiquement, c'est une catastrophe » regrette M. Devaux. Seule note d'espoir : l'État va lancer un plan de restauration nationale concernant ce reptile. Le village et l'association Soptom (station d'observation et de protection des tortues et de leur milieu), à l'origine de ce grand sanctuaire pour tortues à Gonfaron, devraient être aux premières loges. Bernard Devaux veut croire à l'arrivée enfin de financements publics pour de nouvelles recherches et des opérations de protection, comme l'achat de terrains sensibles par exemple. Sinon, dans vingt ans, pour le nouvel anniversaire du village, il ne restera peut-être plus beaucoup de pensionnaires à fêter.
Les tortues d'Hermann menacées de disparition VAR MATIN - Publié le dimanche 25 mai 2008 Bernard Devaux, directeur du village des tortues à Gonfaron et secrétaire général de l'association SOPTOM : « Il faut protéger les tortues d'Hermann, sinon elles vont disparaître ». Dominique Leriche La tortue d'Hermann ne vit plus que dans le Var. Et encore, difficilement. En un siècle, elle a quasiment disparu de la toute la zone méditerranéenne, de la frontière espagnole à la frontière italienne. Jadis, on les comptait par millions. Aujourd'hui, ce gentil reptile subsiste uniquement dans la plaine des Maures, sur un maigre triangle de 200 00 hectares environ, entre Saint-Raphaël, Hyères et Draguignan, où elle a trouvé refuge miraculeusement. Et même là, dans son ultime territoire de France continentale (on en trouve encore en Corse), elle semble peu à peu se volatiliser. « Lors du dernier recensement en 2006, on s'est aperçu qu'un tiers de la population avait disparu, sur une période de douze ans. Il en resterait à peu près 50 000 dans les Maures, soit un animal sur quatre hectares. De quoi être inquiet pour assurer la survie de l'espèce » explique Bernard Devaux, directeur du village des tortues à Gonfaron. Décimées par l'urbanisation Cet espace boisé, dédié au plus vieux vertébré de la planète (sa naissance remonterait à 230 millions d'années) a été créé le 28 mai 1988. Vingt ans, l'occasion d'une fête-anniversaire durant ce week-end doublée d'une opération de sensibilisation (voir en encadré). Vingt ans que Bernard Devaux et son équipe se battent pour protéger avec des moyens modestes, cet animal menacé de mort. Ce qui le décime ? « Les incendies et l'urbanisation surtout. Les constructions, les routes, les maisons... » répond Bernard Devaux. Des phénomènes contre lesquels il est difficile de lutter. « Nous comprenons que la région et le Var notamment se développent. Mais il est peut-être possible de garder des réserves aujourd'hui indispensables. Il faut laisser un peu de place aux tortues » affirme-t-il. L'autre phénomène qui pousse à la mort, c'est l'attitude du public, qui ramasse une tortue d'Hermann dans la nature et la met dans son jardin. « Alors que la tortue est un animal sauvage et non domestique, on ne le répétera jamais assez. Ce ne sont pas des objets » martèle M. Devaux. Parfois lassés de ce qu'ils prennent pour des animaux de compagnie ou parce qu'elles se sont trop multipliées, les particuliers finissent souvent par ramener leurs bêtes au village. Qui est bondé, avec ses 1 200 pensionnaires et ne peut plus accepter personne. D'autant que sa mission essentielle consiste à soigner les malades, découvertes avec une carapace brûlée, mordues par des chiens ou passées sous une débroussailleuse. Une fois retapées, elles sont remises en liberté. Plan de restauration national Dernier souci enfin qui guette ces tortues : les croisements, sources de « pollution génétique ». « Les gens ont parfois des tortues qui ne sont pas des Hermann. Et quand ils les relâchent dans la nature et qu'elles se reproduisent, génétiquement, c'est une catastrophe » regrette M. Devaux. Seule note d'espoir : l'État va lancer un plan de restauration nationale concernant ce reptile. Le village et l'association Soptom (station d'observation et de protection des tortues et de leur milieu), à l'origine de ce grand sanctuaire pour tortues à Gonfaron, devraient être aux premières loges. Bernard Devaux veut croire à l'arrivée enfin de financements publics pour de nouvelles recherches et des opérations de protection, comme l'achat de terrains sensibles par exemple. Sinon, dans vingt ans, pour le nouvel anniversaire du village, il ne restera peut-être plus beaucoup de pensionnaires à fêter.
Actus - Le Var
Actus - Le Var
16/09/2010
16/09/2010
CEEP
CEEP
- Communiqué de Presse - Plusieurs dizaines de tortues d’Hermann ont péri dans l’incendie du Var le 30 août 2010 Les menaces perdurent pour cette espèce sauvage en déclin Le Var – Jeudi 16 septembre 2010 Suite à l’incendie du 30 août dernier à Péguier-Le Luc qui a détruit 37 hectares de la plaine des Maures (83), les partenaires associés du programme européen LIFE « Tortue d’Hermann » ont constaté la mort de plusieurs dizaines de tortues d’Hermann sur ce site. Il s’agit d’une surface relativement réduite mais d’une lourde perte pour la faune et la flore locale d’intérêt patrimonial et notamment pour l’emblématique tortue d’Hermann, dernière tortue terrestre de France. Petite surface mais grands dégâts pour la tortue d’Hermann Dans les jours qui ont suivi l’incendie du 30 août à Péguier-le Luc-plaine des Maures (83), les organismes en charge de la conservation de la tortue d’Hermann dans le Var sont intervenus sur le site incendié pour dresser un bilan des pertes. Leurs équipes ont ainsi retrouvé 54 tortues mortes et 8 vivantes sur une partie de la zone touchée, soit un taux de mortalité de 86%. Ce bilan non-exhaustif permet de penser que bien plus de tortues ont péri dans l’incendie. De plus, le feu a certainement détruit des oeufs se trouvant en incubation dans le sol à cette période de l’année. Les dégâts sont donc importants sans compter la destruction d’autres espèces animales et végétales. A l’état naturel, la tortue d’Hermann ne vit plus aujourd’hui que dans le Var et en Corse. La plaine des Maures abrite la plus grande population de France continentale. Malheureusement, cet espace naturel est régulièrement menacé par les incendies. Une espèce menacée La tortue d’Hermann est en régression constante du fait de la disparition de son habitat naturel (urbanisation et aménagements), de la dégradation de la qualité de ces habitats (incendies répétés, abandon de la gestion pastorale entraînant la densification de la végétation) et de la pression croissante des activités humaines (mécanisation des travaux agricoles et forestiers, ramassage occasionnel mais souvent répété, blessures par les chiens). La tortue d’Hermann bénéficie d’un faible pouvoir de régénération face à une mortalité importante. Elle ne se reproduit en effet qu’à partir de l’âge de 10 ans. Malgré les pertes occasionnées, le seul espoir de voir la population détruite se reconstituer repose sur les quelques individus rescapés du feu et ceux qui vivent à proximité immédiate de la zone incendiée, d’où l’importance capitale de les laisser dans leur milieu naturel d’origine. Les actions de conservation En étroite collaboration, l’ARPE, le CEEP, l’EPHE, la SOPTOM, l’ONCFS et le Conservatoire du Littoral* s’impliquent depuis de nombreuses années dans la préservation des dernières populations françaises de cette tortue. Depuis le 1er janvier 2010 et pour une durée de 5 ans, ces organismes sont engagés dans un programme de conservation de la tortue d’Hermann (programme LIFE+ Nature « Tortue d’Hermann ») qui a pour objectifs l’amélioration et la restauration des habitats de l’espèce, l’expérimentation de certains modes de gestion du milieu naturel, la sensibilisation et l’information de l’ensemble des publics en faveur de cette espèce. L’incendie du 30 août dernier prouve une nouvelle fois la nécessité d’un tel programme. Programme LIFE Tortue d’Hermann LIFE08NAT/F/000475 * Les acteurs engagés dans le programme LIFE Tortues d’Hermann · L’Agence Régionale pour l’Environnement (ARPE) : coordination technique, administrative et financière. · Le Conservatoire - Études des Écosystèmes de Provence - Alpes du Sud (CEEP) : responsable de la mise en oeuvre des actions de gestion sur les sites. · L’École Pratique des Hautes Études (EPHE) : suivi scientifique des populations et des habitats. · La Station d’Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux (SOPTOM) : suivi du comportement des tortues et du relais de communication et d’information en direction du grand public. · L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) : responsable des actions de surveillance · des sites. · Le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages lacustres (CDL) : aménagement des sites dont il est le propriétaire. Pour toute demande de photos, d’interviews ou de renseignements, contactez : · Irène Nzakou, chargée de communication, CEEP : 04 42 26 74 31 - irene.nzakou@ceep.asso.fr
- Communiqué de Presse - Plusieurs dizaines de tortues d’Hermann ont péri dans l’incendie du Var le 30 août 2010 Les menaces perdurent pour cette espèce sauvage en déclin Le Var – Jeudi 16 septembre 2010 Suite à l’incendie du 30 août dernier à Péguier-Le Luc qui a détruit 37 hectares de la plaine des Maures (83), les partenaires associés du programme européen LIFE « Tortue d’Hermann » ont constaté la mort de plusieurs dizaines de tortues d’Hermann sur ce site. Il s’agit d’une surface relativement réduite mais d’une lourde perte pour la faune et la flore locale d’intérêt patrimonial et notamment pour l’emblématique tortue d’Hermann, dernière tortue terrestre de France. Petite surface mais grands dégâts pour la tortue d’Hermann Dans les jours qui ont suivi l’incendie du 30 août à Péguier-le Luc-plaine des Maures (83), les organismes en charge de la conservation de la tortue d’Hermann dans le Var sont intervenus sur le site incendié pour dresser un bilan des pertes. Leurs équipes ont ainsi retrouvé 54 tortues mortes et 8 vivantes sur une partie de la zone touchée, soit un taux de mortalité de 86%. Ce bilan non-exhaustif permet de penser que bien plus de tortues ont péri dans l’incendie. De plus, le feu a certainement détruit des oeufs se trouvant en incubation dans le sol à cette période de l’année. Les dégâts sont donc importants sans compter la destruction d’autres espèces animales et végétales. A l’état naturel, la tortue d’Hermann ne vit plus aujourd’hui que dans le Var et en Corse. La plaine des Maures abrite la plus grande population de France continentale. Malheureusement, cet espace naturel est régulièrement menacé par les incendies. Une espèce menacée La tortue d’Hermann est en régression constante du fait de la disparition de son habitat naturel (urbanisation et aménagements), de la dégradation de la qualité de ces habitats (incendies répétés, abandon de la gestion pastorale entraînant la densification de la végétation) et de la pression croissante des activités humaines (mécanisation des travaux agricoles et forestiers, ramassage occasionnel mais souvent répété, blessures par les chiens). La tortue d’Hermann bénéficie d’un faible pouvoir de régénération face à une mortalité importante. Elle ne se reproduit en effet qu’à partir de l’âge de 10 ans. Malgré les pertes occasionnées, le seul espoir de voir la population détruite se reconstituer repose sur les quelques individus rescapés du feu et ceux qui vivent à proximité immédiate de la zone incendiée, d’où l’importance capitale de les laisser dans leur milieu naturel d’origine. Les actions de conservation En étroite collaboration, l’ARPE, le CEEP, l’EPHE, la SOPTOM, l’ONCFS et le Conservatoire du Littoral* s’impliquent depuis de nombreuses années dans la préservation des dernières populations françaises de cette tortue. Depuis le 1er janvier 2010 et pour une durée de 5 ans, ces organismes sont engagés dans un programme de conservation de la tortue d’Hermann (programme LIFE+ Nature « Tortue d’Hermann ») qui a pour objectifs l’amélioration et la restauration des habitats de l’espèce, l’expérimentation de certains modes de gestion du milieu naturel, la sensibilisation et l’information de l’ensemble des publics en faveur de cette espèce. L’incendie du 30 août dernier prouve une nouvelle fois la nécessité d’un tel programme. Programme LIFE Tortue d’Hermann LIFE08NAT/F/000475 * Les acteurs engagés dans le programme LIFE Tortues d’Hermann · L’Agence Régionale pour l’Environnement (ARPE) : coordination technique, administrative et financière. · Le Conservatoire - Études des Écosystèmes de Provence - Alpes du Sud (CEEP) : responsable de la mise en oeuvre des actions de gestion sur les sites. · L’École Pratique des Hautes Études (EPHE) : suivi scientifique des populations et des habitats. · La Station d’Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux (SOPTOM) : suivi du comportement des tortues et du relais de communication et d’information en direction du grand public. · L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) : responsable des actions de surveillance · des sites. · Le Conservatoire de l’Espace Littoral et des Rivages lacustres (CDL) : aménagement des sites dont il est le propriétaire. Pour toute demande de photos, d’interviews ou de renseignements, contactez : · Irène Nzakou, chargée de communication, CEEP : 04 42 26 74 31 - irene.nzakou@ceep.asso.fr
Actus - Animoline
Actus - Animoline
22/10/2010
22/10/2010
ANIMOLINE
ANIMOLINE
Publié par : ANIMOLINE 22/10/2010 411 tortues terrestres d’espèces menacées rapatriées à Madagascar après leur saisie en Malaisie 411 tortues terrestres comptant parmi trois espèces les plus trafiquées, menacées et rares (Astrochelys radiata ou tortue radiée, Pyxis arachnoides ou tortue araignée et Astrochelys yniphora ou tortue à soc) quitteront aujourd’hui la Malaisie où elles avaient été saisies, pour retrouver leur pays d’origine, Madagascar, annoncent aujourd’hui la SOPTOM (Station d'Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux - www.villagetortues.com) et IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org). Illégalement collectées dans leur habitat naturel à Madagagascar, ces tortues, dont le commerce international est proscrit en raison de leur inscription à l’Annexe I de la CITES, étaient destinées à alimenter les marchés publics en Chine lorsque les sacs dans lesquels elles étaient entassées ont été interceptés à l’aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie) en juillet dernier. La SOPTOM, qui gère le Village des Tortues d’Ifaty, dans le Sud de Madagascar, s’est naturellement intéressée à cette saisie et a oeuvré auprès des autorités tant malgaches que malaises pour que ces animaux menacés et rares puissent être rapatriés vers leur pays d’origine, dans leur habitat naturel. « Les ressources naturelles de Madagascar sont pillées un peu plus chaque jour pour alimenter des trafics de grande ampleur. Il est donc crucial de favoriser le rapatriement d’espèces endémiques telles que ces tortues afin de démontrer que la faune malgache doit rester in natura et ne peut être l’objet d’aucun commerce » indique Bernard Devaux, Secrétaire général de la SOPTOM. Planifiée aujourd’hui, cette vaste opération financée conjointement par la SOPTOM et IFAW est aussi soutenue par Turtle Survival Alliance et Durrell Wildlife Conservation trust. Les tortues seront transportées par la compagnie Air Mauritius dans des caisses (construites par les Parcs Nationaux malais) jusqu’à la capitale malgache d’Antanarive, où celles-ci seront accueillies par les autorités dont le Ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts et du Tourisme de Madagascar en personne, Monsieur Randriarimanana. Elles rejoindront ensuite le Village des tortues d’Ifaty où elles seront placées en quarantaines-nurseries isolées durant 12 mois et seront soumises à un contrôle sanitaire poussé avant d’être relâchées au sein des 7 ha qu’offre ce village. « La collaboration des autorités malaises et malgaches pour favoriser ce rapatriement est exemplaire. Cependant elle ne doit pas s’arrêter là. Seule une coopération renforcée et une meilleure coordination entre les deux pays permettra de lutter efficacement contre ces trafics à destination de l’Asie », souligne Céline Sissler-Bienvenu, Responsable du bureau français d’IFAW. Source : IFAW
Publié par : ANIMOLINE 22/10/2010 411 tortues terrestres d’espèces menacées rapatriées à Madagascar après leur saisie en Malaisie 411 tortues terrestres comptant parmi trois espèces les plus trafiquées, menacées et rares (Astrochelys radiata ou tortue radiée, Pyxis arachnoides ou tortue araignée et Astrochelys yniphora ou tortue à soc) quitteront aujourd’hui la Malaisie où elles avaient été saisies, pour retrouver leur pays d’origine, Madagascar, annoncent aujourd’hui la SOPTOM (Station d'Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux - www.villagetortues.com) et IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org). Illégalement collectées dans leur habitat naturel à Madagagascar, ces tortues, dont le commerce international est proscrit en raison de leur inscription à l’Annexe I de la CITES, étaient destinées à alimenter les marchés publics en Chine lorsque les sacs dans lesquels elles étaient entassées ont été interceptés à l’aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie) en juillet dernier. La SOPTOM, qui gère le Village des Tortues d’Ifaty, dans le Sud de Madagascar, s’est naturellement intéressée à cette saisie et a oeuvré auprès des autorités tant malgaches que malaises pour que ces animaux menacés et rares puissent être rapatriés vers leur pays d’origine, dans leur habitat naturel. « Les ressources naturelles de Madagascar sont pillées un peu plus chaque jour pour alimenter des trafics de grande ampleur. Il est donc crucial de favoriser le rapatriement d’espèces endémiques telles que ces tortues afin de démontrer que la faune malgache doit rester in natura et ne peut être l’objet d’aucun commerce » indique Bernard Devaux, Secrétaire général de la SOPTOM. Planifiée aujourd’hui, cette vaste opération financée conjointement par la SOPTOM et IFAW est aussi soutenue par Turtle Survival Alliance et Durrell Wildlife Conservation trust. Les tortues seront transportées par la compagnie Air Mauritius dans des caisses (construites par les Parcs Nationaux malais) jusqu’à la capitale malgache d’Antanarive, où celles-ci seront accueillies par les autorités dont le Ministre de l’Environnement des Eaux et Forêts et du Tourisme de Madagascar en personne, Monsieur Randriarimanana. Elles rejoindront ensuite le Village des tortues d’Ifaty où elles seront placées en quarantaines-nurseries isolées durant 12 mois et seront soumises à un contrôle sanitaire poussé avant d’être relâchées au sein des 7 ha qu’offre ce village. « La collaboration des autorités malaises et malgaches pour favoriser ce rapatriement est exemplaire. Cependant elle ne doit pas s’arrêter là. Seule une coopération renforcée et une meilleure coordination entre les deux pays permettra de lutter efficacement contre ces trafics à destination de l’Asie », souligne Céline Sissler-Bienvenu, Responsable du bureau français d’IFAW. Source : IFAW
Behler Turtle Conservation Award
Behler Turtle Conservation Award
01/01/2010
01/01/2010
Behler
Behler
Bernard Devaux Receives the 5th Annual 2010 Behler Turtle Conservation Award The IUCN/SSC Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and the Turtle Survival Alliance are pleased to announce that the 5th Annual Behler Turtle Conservation Award was presented to Bernard Devaux from SOPTOM, Gonfaron, France, at the 8th Annual Symposium on Conservation and Biology of Tortoises and Freshwater Turtles in Orlando, Florida, on 19 August 2010. Presenting the Award were Rick Hudson, President of TSA, and Anders Rhodin, Chair of TFTSG, with Peter Pritchard providing a personal introduction and history of the awardee'accomplishments. Bernard Devaux is a leading turtle conservationist whose work in France and around the world has been inspirational for many, as he has created a series of educational "turtle villages" around the world and worked tirelessly for the conservation of wild populations of turtles and tortoises. He is essentially a self-taught naturalist, as well as a traveler, writer, and film director. He believes that a new way of thinking is needed to protect the world's turtles and tortoises better, by disseminating information and raising awareness among children and the general public, starting with the premise that tortoises are not creatures to be kept in a garden or an aquarium, they are not toys for children to play with, nor are they trophies for collectors—they are wild animals that should be protected in their natural habitat. In 1986, Bernard created the SOPTOM association (Station d’Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux) [Station for the Observation and Protection of Turtles and their Habitats] in order to study and protect the Hermann's tortoise (Testudo hermanni). He then created the Village des Tortues [Turtle Village] in Gonfaron in southern France in 1988. The idea was to finance conservation by opening a visitor center that was not only scientific but also accessible to the public. Spurred on by the success of the concept, he opened the first Turtle Clinic in Europe (1989) followed by other Turtle Villages in Corsica (at Moltifao in 1992), Senegal (at Noflaye in 1995), and Madagascar (at Ifaty in 2003). Through making films about reptiles, as well as holding conferences and meeting other tortoise and nature enthusiasts such as David Stubbs, Ian Swingland, Gerald and Lee Durrell, and Peter Pritchard, Bernard became a fierce protector of Europe's tortoises, then of tortoises in other French-speaking countries, and finally all over the world. He uses a variety of media in France and abroad (television, radio and films, as well as specialized and general press) to raise as much public awareness as possible regarding the fate of our planet's turtles and tortoises. He has written over ten books on tortoises, both specialized and generalized, as well as an Encyclopedia of Turtles of the World (1996), in four languages, in conjunction with two other naturalist photographers, Alain Dupré and Franck Bonin. He is a specialist on the African tortoise Centrochelys sulcata and the Aldabra tortoise Dipsochelys dussumieri [= Aldabrachelys gigantea], and wrote two monographs in French and English on these species in 2000 and 2007. He has also recently published a bilingual monograph on the Madagascan tortoise, Astrochelys radiata, which he studies and protects on the south of the island. He is a great believer in globalizing conservation. By developing a worldwide network of specialists, enthusiasts, and those who work tirelessly to protect turtles, we can combat trafficking, collecting, and the removal of turtles and tortoises from their natural habitat. With this aim, he has organized and sponsored several international chelonian conferences and symposia on conservation (1995 in Gonfaron and 2003 in Senegal), pathology (1992), the European turtle, Emys orbicularis (1999), and the palearctic tortoises, Testudo (2002). In October 2010, he will co-sponsor the fifth European Symposium on Emys orbicularis (in conjunction with the Swiss association, P.R.T.). To encourage the creation of a worldwide chelonian conservation network, he visits and assists centers and programmes around the world (Spain, Italy, Costa Rica, China, Malaysia, Australia, South Africa) and keeps specialists informed via his La Tortue magazine, which is distributed in 25 countries (3 issues a year, in French but with a small English supplement). He firmly believes that globalizing skills and consciences is the only way (thanks to the internet, and powerful organizations such as the IUCN, CI, WWF, and TSA) to act quickly in order to prevent major turtle and tortoise sites from being destroyed, such as in Aldabra in 2005 and in the Mary River in eastern Australia in 2009. His ambition is to put an end to the turtle and tortoise trade, and to see every country restore its territory's biotopes and chelonian populations. He also hopes that other information and conservation centers similar to the Turtle Villages will be opened in several countries, encouraging the desire to protect local chelonian populations efficiently. In addition, he hopes that young herpetologists, environmentalists and biologists will fiercely devote themselves to much-needed chelonian conservation on our planet. He often reminds us (as P. Pritchard and J. Behler said): tortoises have been on our planet for 230 million years, but we have a responsibility now, in the 21st century, to make sure they do not disappear! The IUCN/SSC Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and Turtle Survival Alliance established the Behler Turtle Conservation Award in 2006, a major annual award presented jointly by these groups to honor leadership and excellence in the field of tortoise and freshwater turtle conservation. The award honors the memory of John L. Behler, previous Chair of the Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and Curator of Herpetology at the Bronx Zoo, Wildlife Conservation Society. The Award includes an honorarium of $3000, and co-sponsors this year are Chelonian Research Foundation, Conservation International, Chelonian Research Institute, Behler Chelonian Center / Turtle Conservancy, World Chelonian Trust, Wildlife Conservation Society, Deborah Behler, and Brett and Nancy Stearns. Previous Behler Award honorees have been Ed Moll, Whit Gibbons, Peter Pritchard, and Gerald Kuchling. A history of the Award and details on its honorees are available at www.iucn-tftsg.org/behler/. In addition to honoring the life-time achievements of senior turtle and tortoise conservationists, the Award also honors conservation efforts by younger individuals who make major contributions to the field. Recognizing and valuing the often tireless and dedicated efforts made by all these individuals is important, and the Behler Award hopes to provide some inspiration and reward for those who have demonstrated excellence and leadership on the front lines of global turtle conservation efforts.
Bernard Devaux Receives the 5th Annual 2010 Behler Turtle Conservation Award The IUCN/SSC Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and the Turtle Survival Alliance are pleased to announce that the 5th Annual Behler Turtle Conservation Award was presented to Bernard Devaux from SOPTOM, Gonfaron, France, at the 8th Annual Symposium on Conservation and Biology of Tortoises and Freshwater Turtles in Orlando, Florida, on 19 August 2010. Presenting the Award were Rick Hudson, President of TSA, and Anders Rhodin, Chair of TFTSG, with Peter Pritchard providing a personal introduction and history of the awardee'accomplishments. Bernard Devaux is a leading turtle conservationist whose work in France and around the world has been inspirational for many, as he has created a series of educational "turtle villages" around the world and worked tirelessly for the conservation of wild populations of turtles and tortoises. He is essentially a self-taught naturalist, as well as a traveler, writer, and film director. He believes that a new way of thinking is needed to protect the world's turtles and tortoises better, by disseminating information and raising awareness among children and the general public, starting with the premise that tortoises are not creatures to be kept in a garden or an aquarium, they are not toys for children to play with, nor are they trophies for collectors—they are wild animals that should be protected in their natural habitat. In 1986, Bernard created the SOPTOM association (Station d’Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux) [Station for the Observation and Protection of Turtles and their Habitats] in order to study and protect the Hermann's tortoise (Testudo hermanni). He then created the Village des Tortues [Turtle Village] in Gonfaron in southern France in 1988. The idea was to finance conservation by opening a visitor center that was not only scientific but also accessible to the public. Spurred on by the success of the concept, he opened the first Turtle Clinic in Europe (1989) followed by other Turtle Villages in Corsica (at Moltifao in 1992), Senegal (at Noflaye in 1995), and Madagascar (at Ifaty in 2003). Through making films about reptiles, as well as holding conferences and meeting other tortoise and nature enthusiasts such as David Stubbs, Ian Swingland, Gerald and Lee Durrell, and Peter Pritchard, Bernard became a fierce protector of Europe's tortoises, then of tortoises in other French-speaking countries, and finally all over the world. He uses a variety of media in France and abroad (television, radio and films, as well as specialized and general press) to raise as much public awareness as possible regarding the fate of our planet's turtles and tortoises. He has written over ten books on tortoises, both specialized and generalized, as well as an Encyclopedia of Turtles of the World (1996), in four languages, in conjunction with two other naturalist photographers, Alain Dupré and Franck Bonin. He is a specialist on the African tortoise Centrochelys sulcata and the Aldabra tortoise Dipsochelys dussumieri [= Aldabrachelys gigantea], and wrote two monographs in French and English on these species in 2000 and 2007. He has also recently published a bilingual monograph on the Madagascan tortoise, Astrochelys radiata, which he studies and protects on the south of the island. He is a great believer in globalizing conservation. By developing a worldwide network of specialists, enthusiasts, and those who work tirelessly to protect turtles, we can combat trafficking, collecting, and the removal of turtles and tortoises from their natural habitat. With this aim, he has organized and sponsored several international chelonian conferences and symposia on conservation (1995 in Gonfaron and 2003 in Senegal), pathology (1992), the European turtle, Emys orbicularis (1999), and the palearctic tortoises, Testudo (2002). In October 2010, he will co-sponsor the fifth European Symposium on Emys orbicularis (in conjunction with the Swiss association, P.R.T.). To encourage the creation of a worldwide chelonian conservation network, he visits and assists centers and programmes around the world (Spain, Italy, Costa Rica, China, Malaysia, Australia, South Africa) and keeps specialists informed via his La Tortue magazine, which is distributed in 25 countries (3 issues a year, in French but with a small English supplement). He firmly believes that globalizing skills and consciences is the only way (thanks to the internet, and powerful organizations such as the IUCN, CI, WWF, and TSA) to act quickly in order to prevent major turtle and tortoise sites from being destroyed, such as in Aldabra in 2005 and in the Mary River in eastern Australia in 2009. His ambition is to put an end to the turtle and tortoise trade, and to see every country restore its territory's biotopes and chelonian populations. He also hopes that other information and conservation centers similar to the Turtle Villages will be opened in several countries, encouraging the desire to protect local chelonian populations efficiently. In addition, he hopes that young herpetologists, environmentalists and biologists will fiercely devote themselves to much-needed chelonian conservation on our planet. He often reminds us (as P. Pritchard and J. Behler said): tortoises have been on our planet for 230 million years, but we have a responsibility now, in the 21st century, to make sure they do not disappear! The IUCN/SSC Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and Turtle Survival Alliance established the Behler Turtle Conservation Award in 2006, a major annual award presented jointly by these groups to honor leadership and excellence in the field of tortoise and freshwater turtle conservation. The award honors the memory of John L. Behler, previous Chair of the Tortoise and Freshwater Turtle Specialist Group and Curator of Herpetology at the Bronx Zoo, Wildlife Conservation Society. The Award includes an honorarium of $3000, and co-sponsors this year are Chelonian Research Foundation, Conservation International, Chelonian Research Institute, Behler Chelonian Center / Turtle Conservancy, World Chelonian Trust, Wildlife Conservation Society, Deborah Behler, and Brett and Nancy Stearns. Previous Behler Award honorees have been Ed Moll, Whit Gibbons, Peter Pritchard, and Gerald Kuchling. A history of the Award and details on its honorees are available at www.iucn-tftsg.org/behler/. In addition to honoring the life-time achievements of senior turtle and tortoise conservationists, the Award also honors conservation efforts by younger individuals who make major contributions to the field. Recognizing and valuing the often tireless and dedicated efforts made by all these individuals is important, and the Behler Award hopes to provide some inspiration and reward for those who have demonstrated excellence and leadership on the front lines of global turtle conservation efforts.
Tickets Entrée -20%
Tickets Entrée -20%
Adhésions & Parrains
Adhésions & Parrains
Livres & BD
Livres & BD
Revues & Forfaits
Revues & Forfaits
Papeterie & Poster
Papeterie & Poster
Multimedia (Vidéos)
Multimedia (Vidéos)
Peluches
Peluches
Articles & Objets
Articles & Objets
Bijoux & Fantaisies
Bijoux & Fantaisies
Salle de Bain
Salle de Bain
Textiles (T-shirts)
Textiles (T-shirts)
L'association
L'association
La SOPTOM, association de protection des tortues d'Hermann, a été créée en 1986 par trois naturalistes. Cette association loi de 1901 a pour but "l'étude et la protection des tortues et de leurs milieux". Son nom signifie "Station d'Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux". Cette association comprend 800 membres en 2005, et 12.000 parrains et marraines de tortues. Son siège social est fixé au Village des Tortues (BP24, 83590 Gonfaron, France). Son président en 2005 est David Stubbs, écologue, de nationalité anglaise. A sa fondation, l'association avait pour but l'étude et la conservation de la Tortue d'Hermann. Un "plan de sauvegarde de la Tortue d'Hermann" a été édité en 1988, et appliqué intégralement, jusqu'à la rédaction d'un second "Programme de conservation de la Tortue d'Hermann en France continentale" en mars 2002, actuellement en cours. En décembre 2004 a été publié une "éthique" qui répond à notre vision de la protection des Chéloniens. Le principe essentiel est que les tortues sont des animaux sauvages, qu'il faut protéger dans leur milieu naturel, et qu'elles ne sont pas des animaux domestiques, susceptibles d'être commercées et détenues dans des terrariums ou des bassins chez des particuliers. Ce concept implique qu'un centre pour tortues soit géré par une association (et non une entreprise), et que toutes les tortues soient redonnées par les particuliers (aucune n'est achetée ou reprise dans la nature). En 1992, a été créé le Conseil Scientifique de la SOPTOM, qui comprend actuellement 6 herpétologues et scientifiques de renom (Mrs. R. Bour, J. Fretey, J. Lescure, X. Bonnet, M. Pérez, B. Fertard). En 1997 a été crée un poste de responsable scientifique occupé depuis 2010 par Sébastien Caron. Une section spécialisée dans l'étude et la protection des tortues d'Hermann, le C.R.C.C. (Centre de Recherches et de Conservation des Chéloniens), a été créé en 1998. Actuellement, le C.R.C.C. mène de nombreuses études sur les tortues et réalise un élevage conservatoire, hors public. La SOPTOM se préoccupe dorénavant de toutes les espèces, et non seulement des espèces françaises. Elle a participé à la rédaction d'une Encyclopédie mondiale des Tortues (seconde édition en 2006) et elle participe à des actions dans des pays où les tortues ont de graves problèmes de survie (Vietnam, Costa-Rica, Guyane française, Afrique du Sud, etc...). La SOPTOM édite une revue trimestrielle, LA TORTUE, diffusée dans 25 pays (avec supplément en anglais) qui propose des reportages, des interviews, des fiches sur les tortues, des informations diverses, toujours consacrées à la conservation des tortues dans le monde, et à leur étude exhaustive. Le principe essentiel est que les tortues sont des animaux sauvages, qu'il faut protéger dans leur milieu naturel, et qu'elles ne sont pas des animaux domestiques, susceptibles d'être commercées et détenues dans des terrariums ou des bassins chez des particuliers. Nous menons de longs et difficiles combats pour une meilleure sauvegarde des tortues, comme la préservation de la Plaine des Maures (circuit Michelin, déchetterie du Balançan, golf de Bouis), ou l'arrêt des ventes des tortues américaines envahisseuses (Trachemys scripta elegans) ou l'arrêt d'un établissement d'exploitation des tortues de mer (à La Réunion, Ferme Corail). Si vous souhaitez aider notre association, ou visiter le Village des Tortues, ou parrainer une tortue d'Hermann, ou devenir éco-volontaire au Village des Tortues, vous reporter aux rubriques correspondantes.
La SOPTOM, association de protection des tortues d'Hermann, a été créée en 1986 par trois naturalistes. Cette association loi de 1901 a pour but "l'étude et la protection des tortues et de leurs milieux". Son nom signifie "Station d'Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux". Cette association comprend 800 membres en 2005, et 12.000 parrains et marraines de tortues. Son siège social est fixé au Village des Tortues (BP24, 83590 Gonfaron, France). Son président en 2005 est David Stubbs, écologue, de nationalité anglaise. A sa fondation, l'association avait pour but l'étude et la conservation de la Tortue d'Hermann. Un "plan de sauvegarde de la Tortue d'Hermann" a été édité en 1988, et appliqué intégralement, jusqu'à la rédaction d'un second "Programme de conservation de la Tortue d'Hermann en France continentale" en mars 2002, actuellement en cours. En décembre 2004 a été publié une "éthique" qui répond à notre vision de la protection des Chéloniens. Le principe essentiel est que les tortues sont des animaux sauvages, qu'il faut protéger dans leur milieu naturel, et qu'elles ne sont pas des animaux domestiques, susceptibles d'être commercées et détenues dans des terrariums ou des bassins chez des particuliers. Ce concept implique qu'un centre pour tortues soit géré par une association (et non une entreprise), et que toutes les tortues soient redonnées par les particuliers (aucune n'est achetée ou reprise dans la nature). En 1992, a été créé le Conseil Scientifique de la SOPTOM, qui comprend actuellement 6 herpétologues et scientifiques de renom (Mrs. R. Bour, J. Fretey, J. Lescure, X. Bonnet, M. Pérez, B. Fertard). En 1997 a été crée un poste de responsable scientifique occupé depuis 2010 par Sébastien Caron. Une section spécialisée dans l'étude et la protection des tortues d'Hermann, le C.R.C.C. (Centre de Recherches et de Conservation des Chéloniens), a été créé en 1998. Actuellement, le C.R.C.C. mène de nombreuses études sur les tortues et réalise un élevage conservatoire, hors public. La SOPTOM se préoccupe dorénavant de toutes les espèces, et non seulement des espèces françaises. Elle a participé à la rédaction d'une Encyclopédie mondiale des Tortues (seconde édition en 2006) et elle participe à des actions dans des pays où les tortues ont de graves problèmes de survie (Vietnam, Costa-Rica, Guyane française, Afrique du Sud, etc...). La SOPTOM édite une revue trimestrielle, LA TORTUE, diffusée dans 25 pays (avec supplément en anglais) qui propose des reportages, des interviews, des fiches sur les tortues, des informations diverses, toujours consacrées à la conservation des tortues dans le monde, et à leur étude exhaustive. Le principe essentiel est que les tortues sont des animaux sauvages, qu'il faut protéger dans leur milieu naturel, et qu'elles ne sont pas des animaux domestiques, susceptibles d'être commercées et détenues dans des terrariums ou des bassins chez des particuliers. Nous menons de longs et difficiles combats pour une meilleure sauvegarde des tortues, comme la préservation de la Plaine des Maures (circuit Michelin, déchetterie du Balançan, golf de Bouis), ou l'arrêt des ventes des tortues américaines envahisseuses (Trachemys scripta elegans) ou l'arrêt d'un établissement d'exploitation des tortues de mer (à La Réunion, Ferme Corail). Si vous souhaitez aider notre association, ou visiter le Village des Tortues, ou parrainer une tortue d'Hermann, ou devenir éco-volontaire au Village des Tortues, vous reporter aux rubriques correspondantes.
Observation & Protection
Observation & Protection
Depuis sa création, en 1988, le Village des Tortues, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 éco-volontaires, de tous pays, pour aider à la protection des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au le Village des Tortues. Mais son activité ne s'arrête pas en France puisque 2 autres stations de protection des tortues ont été ouverte au Sénégal et à Madagascar : Station de protection des tortues à Madagascar / Station de protection des tortues au Sénégal / Des éco-volontaires pour la protection des tortues.
Depuis sa création, en 1988, le Village des Tortues, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 éco-volontaires, de tous pays, pour aider à la protection des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au le Village des Tortues. Mais son activité ne s'arrête pas en France puisque 2 autres stations de protection des tortues ont été ouverte au Sénégal et à Madagascar : Station de protection des tortues à Madagascar / Station de protection des tortues au Sénégal / Des éco-volontaires pour la protection des tortues.
Clinique Tortues
Clinique Tortues
Tortue SAUVAGE blessée ? Appelez-nous le plus vite possible au 04 94 78 26 41 Ligne SOS Tortue d'Hermann : 0820 622 630 (0,12 € TTC/min) La CLINIQUE des TORTUES soigne 300 tortues par an. Seul centre spécialisé existant en Europe.
Tortue SAUVAGE blessée ? Appelez-nous le plus vite possible au 04 94 78 26 41 Ligne SOS Tortue d'Hermann : 0820 622 630 (0,12 € TTC/min) La CLINIQUE des TORTUES soigne 300 tortues par an. Seul centre spécialisé existant en Europe.
La préservation de la Tortue d'Hermann
La préservation de la Tortue d'Hermann
Depuis 1985, la Station d’Observation et de Protection des TOrtues et de leurs Milieux (SOPTOM) et le Centre de Recherche et de Conservation des Chéloniens (CRCC) s’attèlent à la préservation de la seule tortue terrestre française. Depuis 1998, le CRCC a pour objectif l’amélioration des connaissances sur la Tortue d’Hermann dans le but de faciliter sa conservation. Les menaces concernent le prélèvement des tortues sauvages dans la nature, la modification et la destruction de son habitat, les risques d’hybridation et d’atteinte sanitaire par les tortues de captivité, les grands incendies etc.
Depuis 1985, la Station d’Observation et de Protection des TOrtues et de leurs Milieux (SOPTOM) et le Centre de Recherche et de Conservation des Chéloniens (CRCC) s’attèlent à la préservation de la seule tortue terrestre française. Depuis 1998, le CRCC a pour objectif l’amélioration des connaissances sur la Tortue d’Hermann dans le but de faciliter sa conservation. Les menaces concernent le prélèvement des tortues sauvages dans la nature, la modification et la destruction de son habitat, les risques d’hybridation et d’atteinte sanitaire par les tortues de captivité, les grands incendies etc.
Les actions de conservation
Les actions de conservation
Education. Le Village des tortues est le principal portail d’information et de sensibilisation pour le scolaire et le public. La SOPTOM s’ouvre à l’extérieure à travers des animations dans les écoles, des manifestations, sorties, conférences ou à travers des publications, les médias, et l’organisation et la participation aux colloques. Soins des animaux blessés. L’unique centre de soins spécialisé dans les chéloniens sauvages (Tortue d'Hermann et Cistude d'Europe) en France, a pour but de soigner et relâcher les trop nombreuses tortues victimes des débroussailleuses ou autres morsures de chien. Centre de récupération. Notre centre de conservation, le seul habilité par l’état, voit naître plusieurs dizaines de bébés de tortues d'Hermann par an qui pourront peut être servir à la sauvegarde de l’espèce.
Education. Le Village des tortues est le principal portail d’information et de sensibilisation pour le scolaire et le public. La SOPTOM s’ouvre à l’extérieure à travers des animations dans les écoles, des manifestations, sorties, conférences ou à travers des publications, les médias, et l’organisation et la participation aux colloques. Soins des animaux blessés. L’unique centre de soins spécialisé dans les chéloniens sauvages (Tortue d'Hermann et Cistude d'Europe) en France, a pour but de soigner et relâcher les trop nombreuses tortues victimes des débroussailleuses ou autres morsures de chien. Centre de récupération. Notre centre de conservation, le seul habilité par l’état, voit naître plusieurs dizaines de bébés de tortues d'Hermann par an qui pourront peut être servir à la sauvegarde de l’espèce.
Les programmes de conservation
Les programmes de conservation
La cause de la tortue réunit aussi bien des associations que l’état ou des scientifiques. Sa conservation passe avant tout par la maîtrise et le déclin des menaces anthropiques qui causent la disparition des individus et des habitats favorables. Un Plan National d’Actions (2009-2014) qui identifie les actions à conduire en faveur de la Tortue d'Hermann a ainsi été rédigé en 2008 par différents acteurs de sa conservation (Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Station d’Observation et de Protection des Tortues & de leurs Milieux (SOPTOM), Conservatoire d'Espaces Naturels PACA et Conservatoire des Sites de Corse). L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), l’Office National des Forêts (ONF), l’Etat (DREAL), le Conseil général et le Conseil région PACA, sont également impliqués. Ce plan comporte 8 objectifs opérationnels (2010-2014) : 1/ Améliorer la prise en compte des besoins de l’espèce. 2/ Conserver un réseau cohérent de sites favorables et de populations. 3/ Maintenir et développer les habitats favorables. 4/ Réduire les menaces liées aux incendies. 5/ Limiter les pertes de spécimens. 6/ Éviter l’affaiblissement génétique ou sanitaire des populations. 7/ Approfondir les connaissances et évaluations scientifiques. 8/ Impliquer le public dans la conservation de l’espèce. Un programme FEDER (2008-2009) intitulé «Des Hommes et des Tortues» a eu pour but de fédérer, structurer et activer l’ensemble des acteurs de la conservation de la Tortue d’Hermann . L’objectif général du programme était de mettre en place un dispositif régional participatif de connaissance et de suivi partagés de la biodiversité, au travers d’une espèce emblématique : la tortue d'Hermann. Le programme LIFE + Tortue d’Hermann (2010-2014) http://www.tortue-hermann.eu/ intitulé «Vers une gestion intégrée favorable à la tortue terrestre dans le Var - Création d’outils pour les gestionnaires d’espaces naturels en Europe» (Projet n° LIFE 08NAT/F/000475) a été mis en œuvre en 2010 pour conforter et appuyer l’ensemble des efforts réalisés depuis 20 années. Il vise à construire une stratégie de conservation sur le long terme dans le cadre des orientations du Plan National d’Actions, via des actions de gestion, de suivis et de communication. Il bénéficie du soutien de l’État, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Département du Var. La SOPTOM participe également aux comités de pilotage (nationaux ou régionaux) des plans d'action en faveur de la Cistude d'Europe, Emys orbicularis (2010-2014), de l'Emyde lépreuse, Mauremys leprosa (2012-2016) et du Lézard ocellé (Timon lepidus).
La cause de la tortue réunit aussi bien des associations que l’état ou des scientifiques. Sa conservation passe avant tout par la maîtrise et le déclin des menaces anthropiques qui causent la disparition des individus et des habitats favorables. Un Plan National d’Actions (2009-2014) qui identifie les actions à conduire en faveur de la Tortue d'Hermann a ainsi été rédigé en 2008 par différents acteurs de sa conservation (Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Station d’Observation et de Protection des Tortues & de leurs Milieux (SOPTOM), Conservatoire d'Espaces Naturels PACA et Conservatoire des Sites de Corse). L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), l’Office National des Forêts (ONF), l’Etat (DREAL), le Conseil général et le Conseil région PACA, sont également impliqués. Ce plan comporte 8 objectifs opérationnels (2010-2014) : 1/ Améliorer la prise en compte des besoins de l’espèce. 2/ Conserver un réseau cohérent de sites favorables et de populations. 3/ Maintenir et développer les habitats favorables. 4/ Réduire les menaces liées aux incendies. 5/ Limiter les pertes de spécimens. 6/ Éviter l’affaiblissement génétique ou sanitaire des populations. 7/ Approfondir les connaissances et évaluations scientifiques. 8/ Impliquer le public dans la conservation de l’espèce. Un programme FEDER (2008-2009) intitulé «Des Hommes et des Tortues» a eu pour but de fédérer, structurer et activer l’ensemble des acteurs de la conservation de la Tortue d’Hermann . L’objectif général du programme était de mettre en place un dispositif régional participatif de connaissance et de suivi partagés de la biodiversité, au travers d’une espèce emblématique : la tortue d'Hermann. Le programme LIFE + Tortue d’Hermann (2010-2014) http://www.tortue-hermann.eu/ intitulé «Vers une gestion intégrée favorable à la tortue terrestre dans le Var - Création d’outils pour les gestionnaires d’espaces naturels en Europe» (Projet n° LIFE 08NAT/F/000475) a été mis en œuvre en 2010 pour conforter et appuyer l’ensemble des efforts réalisés depuis 20 années. Il vise à construire une stratégie de conservation sur le long terme dans le cadre des orientations du Plan National d’Actions, via des actions de gestion, de suivis et de communication. Il bénéficie du soutien de l’État, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Département du Var. La SOPTOM participe également aux comités de pilotage (nationaux ou régionaux) des plans d'action en faveur de la Cistude d'Europe, Emys orbicularis (2010-2014), de l'Emyde lépreuse, Mauremys leprosa (2012-2016) et du Lézard ocellé (Timon lepidus).
Etudes et Recherche
Etudes et Recherche
Les études sur le terrain (radiopistage, recensement, écophysiologie etc.) permettent de récolter de précieuses informations sur les besoins de la Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) : habitat, zone de reproduction, thermorégulation etc. Les résultats orienteront les futures actions de conservation. Dans le cadre du programme LIFE+ des évaluations scientifiques permettent de mesurer l’impact des mesures de gestion des habitats et des populations sur l’écologie, la démographie ou le comportement de la Tortue d'Hermann. Evaluation des actions d’éducation et communication, dans le cadre du Plan National d’Action en faveur de la Tortue d'Hermann (2009-2014). Etudes génétiques sur la Tortue d'Hermann en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle. Études sur les ophidiens (serpents), en collaboration avec le Parc National de Port-Cros Porquerolles et le CEBC- CNRS.
Les études sur le terrain (radiopistage, recensement, écophysiologie etc.) permettent de récolter de précieuses informations sur les besoins de la Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) : habitat, zone de reproduction, thermorégulation etc. Les résultats orienteront les futures actions de conservation. Dans le cadre du programme LIFE+ des évaluations scientifiques permettent de mesurer l’impact des mesures de gestion des habitats et des populations sur l’écologie, la démographie ou le comportement de la Tortue d'Hermann. Evaluation des actions d’éducation et communication, dans le cadre du Plan National d’Action en faveur de la Tortue d'Hermann (2009-2014). Etudes génétiques sur la Tortue d'Hermann en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle. Études sur les ophidiens (serpents), en collaboration avec le Parc National de Port-Cros Porquerolles et le CEBC- CNRS.
Collaborations
Collaborations
Collaborations scientifiques avec : - le Centre d’Etude Biologique de Chizé CNRS, - le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, - l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE-CRNS), - des chercheurs espagnols (A. Bertolero), italiens (L. Luiselli) et de l’Europe de l’Est, - des vétérinaires … Collaboration avec des structures gestionnaires d’espaces naturels : Parc National de Port-Cros, Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures, APPB. Participation à des comités de gestion de réseau Natura2000, réserve, APPB. Avec le Centre d’Essai Militaire, le CRCC suit la population de tortues réintroduites dans les années 1990 sur l’Ile du Levant. Accueil d’étudiants (BTS, License, DU, Master I et II) et de doctorants.
Collaborations scientifiques avec : - le Centre d’Etude Biologique de Chizé CNRS, - le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, - l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE-CRNS), - des chercheurs espagnols (A. Bertolero), italiens (L. Luiselli) et de l’Europe de l’Est, - des vétérinaires … Collaboration avec des structures gestionnaires d’espaces naturels : Parc National de Port-Cros, Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures, APPB. Participation à des comités de gestion de réseau Natura2000, réserve, APPB. Avec le Centre d’Essai Militaire, le CRCC suit la population de tortues réintroduites dans les années 1990 sur l’Ile du Levant. Accueil d’étudiants (BTS, License, DU, Master I et II) et de doctorants.
Le Var et la Plaine des Maures
Le Var et la Plaine des Maures
Avec ses 432 km de littoral, une forêt qui couvre 70 % du territoire, ses lacs, son patrimoine culturel, son terroir préservé, le Département du Var émerveille continuellement ses visiteurs. A la fois Provence par ses traditions et Côte d’Azur par la douceur de son climat, on peut y rencontrer de vieux villages de caractère, des sites préservés et des plages dorées. La Sainte Baume, les Maures et l’Estérel sont autant de massifs issus d’une longue histoire géologique qui offrent aux promeneurs une végétation méditerranéenne odorante et conservée. La Plaine des Maures s’étend de Cuers jusqu’à Vidauban, au pied du Massif des Maures, et c’est un excellent milieu pour les tortues d’Hermann. Pas trop occupée par les hommes, elle propose encore quelques bons hectares de maquis, comme autour du Lac des Escarcets où l’on peut encore rencontrer de nombreux reptiles sauvages. Les plus anciennes traces d’une présence humaine en pays varois remontent à 900 000 ans environ. La Tortue d’Hermann était déjà présente dans le Var bien avant l’arrivée de l’Homme, les plus anciens fossiles découverts ayant été estimés âgés de plus de 1.8 millions d’années.
Avec ses 432 km de littoral, une forêt qui couvre 70 % du territoire, ses lacs, son patrimoine culturel, son terroir préservé, le Département du Var émerveille continuellement ses visiteurs. A la fois Provence par ses traditions et Côte d’Azur par la douceur de son climat, on peut y rencontrer de vieux villages de caractère, des sites préservés et des plages dorées. La Sainte Baume, les Maures et l’Estérel sont autant de massifs issus d’une longue histoire géologique qui offrent aux promeneurs une végétation méditerranéenne odorante et conservée. La Plaine des Maures s’étend de Cuers jusqu’à Vidauban, au pied du Massif des Maures, et c’est un excellent milieu pour les tortues d’Hermann. Pas trop occupée par les hommes, elle propose encore quelques bons hectares de maquis, comme autour du Lac des Escarcets où l’on peut encore rencontrer de nombreux reptiles sauvages. Les plus anciennes traces d’une présence humaine en pays varois remontent à 900 000 ans environ. La Tortue d’Hermann était déjà présente dans le Var bien avant l’arrivée de l’Homme, les plus anciens fossiles découverts ayant été estimés âgés de plus de 1.8 millions d’années.
Faune de Provence
Faune de Provence
Le Var, en Provence, est le dernier département sauvage des bords de la Méditerranée. Sa faune reptilienne y est exceptionnelle, comme le magnifique Lézard ocellé (Timon lepidus) et la Tortue d’Hermann (Testudo hermanni hermanni). On y voit aussi de nombreuses espèces de serpents, hormis les vipères qui aiment mieux la partie fraîche, au nord du département. Pendant des siècles, ce département est resté à l’écart de l’urbanisation, et le petit artisanat était bénéfique pour ces animaux ; entretien des restanques par exemple, débroussaillement avec des caprins. Aujourd’hui, on trouve sept espèces de serpents (couleuvres de Montpellier, à collier, girondine, verte et jaune, vipérine, à échelons, d'Esculape) en Provence, de nombreux lézards, et les deux tortues régionales ; la Cistude d'Europe (Emys orbicularis) et la Tortue d’Hermann. Tous les reptiles sont protégés. Il est interdit de ramasser ou de déplacer ces animaux. Malheureusement, leurs effectifs diminuent depuis quelques années, et l’urbanisation risque de les faire disparaître. Des plans de sauvegarde sont heureusement mis en place pour les espèces les plus menacées (Tortue d'Hermann, Cistude, Lézard ocellé).
Le Var, en Provence, est le dernier département sauvage des bords de la Méditerranée. Sa faune reptilienne y est exceptionnelle, comme le magnifique Lézard ocellé (Timon lepidus) et la Tortue d’Hermann (Testudo hermanni hermanni). On y voit aussi de nombreuses espèces de serpents, hormis les vipères qui aiment mieux la partie fraîche, au nord du département. Pendant des siècles, ce département est resté à l’écart de l’urbanisation, et le petit artisanat était bénéfique pour ces animaux ; entretien des restanques par exemple, débroussaillement avec des caprins. Aujourd’hui, on trouve sept espèces de serpents (couleuvres de Montpellier, à collier, girondine, verte et jaune, vipérine, à échelons, d'Esculape) en Provence, de nombreux lézards, et les deux tortues régionales ; la Cistude d'Europe (Emys orbicularis) et la Tortue d’Hermann. Tous les reptiles sont protégés. Il est interdit de ramasser ou de déplacer ces animaux. Malheureusement, leurs effectifs diminuent depuis quelques années, et l’urbanisation risque de les faire disparaître. Des plans de sauvegarde sont heureusement mis en place pour les espèces les plus menacées (Tortue d'Hermann, Cistude, Lézard ocellé).
Tortues du Var
Tortues du Var
La Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) est la dernière tortue terrestre de France. Depuis 1976, elle est intégralement protégée. On ne peut ramasser ou déplacer les tortues sauvages qui vivent dans le Var et en Corse, sous peine d’amende. Des parcs et réserves existent pour sauvegarder ses milieux. Les tortues occupent le tiers du département varois. Elles sont menacées par l’urbanisation et les incendies. La Cistude d’Europe (Emys orbicularis) vit dans les zones humides aux eaux douces, calmes et bien ensoleillées : marais, étangs, fossés, cours d’eau lents, canaux ; elle peut également vivre dans des ruisseaux comme dans la Plaine des Maures (Var). La sauvegarde de cette espèce passe nécessairement par la préservation des zones humides. Il ne reste que quelques foyers de populations très isolés les uns des autres : dans le Centre (Brenne), en Rhone-Alpes (certaines parties de la vallée du Rhône), sur le littoral charentais, en région Aquitaine, Poitou-Charente et sur le littoral méditerranéen et corse. Les deux noyaux importants du Midi sont la Camargue (et ses marges) et le massif des Maures.
La Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) est la dernière tortue terrestre de France. Depuis 1976, elle est intégralement protégée. On ne peut ramasser ou déplacer les tortues sauvages qui vivent dans le Var et en Corse, sous peine d’amende. Des parcs et réserves existent pour sauvegarder ses milieux. Les tortues occupent le tiers du département varois. Elles sont menacées par l’urbanisation et les incendies. La Cistude d’Europe (Emys orbicularis) vit dans les zones humides aux eaux douces, calmes et bien ensoleillées : marais, étangs, fossés, cours d’eau lents, canaux ; elle peut également vivre dans des ruisseaux comme dans la Plaine des Maures (Var). La sauvegarde de cette espèce passe nécessairement par la préservation des zones humides. Il ne reste que quelques foyers de populations très isolés les uns des autres : dans le Centre (Brenne), en Rhone-Alpes (certaines parties de la vallée du Rhône), sur le littoral charentais, en région Aquitaine, Poitou-Charente et sur le littoral méditerranéen et corse. Les deux noyaux importants du Midi sont la Camargue (et ses marges) et le massif des Maures.
Tortues protégées
Tortues protégées
La Tortue d’Hermann (Testudo hermanni hermanni) est la dernière tortue terrestre de France, et depuis 1976 elle est intégralement protégée. On ne peut ramasser ou déplacer les tortues sauvages qui vivent dans le Var (et en Corse), sous peine d’amende. Cette protection vise à sauvegarder l’espèce. Des parcs et réserves existent pour sauvegarder ses milieux. La Cistude d'Europe (Emys orbicularis) est l'une des deux tortues aquatiques françaises protégées, on la retrouve dans le Var, contrairement à l'Emyde lépreuse (Mauremys leprosa) qui se rencontre dans les Pyrénées Orientales.
La Tortue d’Hermann (Testudo hermanni hermanni) est la dernière tortue terrestre de France, et depuis 1976 elle est intégralement protégée. On ne peut ramasser ou déplacer les tortues sauvages qui vivent dans le Var (et en Corse), sous peine d’amende. Cette protection vise à sauvegarder l’espèce. Des parcs et réserves existent pour sauvegarder ses milieux. La Cistude d'Europe (Emys orbicularis) est l'une des deux tortues aquatiques françaises protégées, on la retrouve dans le Var, contrairement à l'Emyde lépreuse (Mauremys leprosa) qui se rencontre dans les Pyrénées Orientales.
La Tortue d'Hermann
La Tortue d'Hermann
Testudo hermanni hermanni ne vit plus que en France (Var et Corse) en Espagne (Albères) et en Italie (Abruzzes et cote Ouest du pays). Elle est reconnaissable par une griffe cornée au bout de la queue, une robe orangée et noire, et deux bandes noires régulières et continues sur le plastron. Elle est proche d'une tortue considérée comme une sous-espèce et nommée Testudo hermanni boettgeri Mojsisovics, 1889, que l'on retrouve dans les Balkans. Cette dernière présente une robe moins orangée, avec des taches noires irrégulières sur le plastron. Testudo hermanni est herbivore, mais elle aime de temps en temps un escargot, un ver de terre ou un déchet carné. Elle peut vivre une soixantaine d’années, mais parfois elle devient centenaire. La Tortue d'Hermann occupait, il y a 1 million d’années, le tiers Sud de la France. Il y a deux siècles, elle se trouvait encore sur une bande côtière méditerranéenne, de la frontière espagnole à la frontière italienne. Il y a soixante ans, on observait encore des tortues d'Hermann dans les Alpes Maritimes, les Bouches du Rhône, le Var et la Corse. La population des Albères françaises, résiduelle, a été exterminée en 1986 par un grand incendie. L'urbanisation de la région PACA a lentement réduit les habitats de l'espèce. La tortue d'Hermann ne survit plus aujourd'hui que dans le centre Var et en Corse. Son territoire des années 1990 s'est encore réduit en 2005. Le recensement mené par la SOPTOM de 2000 à 2008 et publié début 2008, permet de mieux connaître la répartition actuelle de l'espèce, un triangle entre Hyères, Fréjus et Draguignan. Son territoire, on le voit, se réduit rapidement et mène à sa disparition de son aire française continentale ; d'où 1'urgence des programmes de conservation. La Tortue d’Hermann est classée en tant que « quasi-menacé » (NT) sur la Liste Rouge mondiale (2004) de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN). Elle est « vulnérable » (VU) sur la Liste Rouge de France (2009). Les populations varoises entrent dans la catégorie « en danger » (EN). Parrainnage, Quelle tortue parrainer ? Toutes celles du Village des Tortues peuvent être parrainées, avec en majorité des tortues d'Hermann. On peut parrainer aussi des tortues d'eau (Cistude, Mauremys) des tortues exotiques (tortues sillonnées d'Afrique, tortue "léopard", tortue radiée de Madagascar, etc...), on peut choisir une femelle ou un mâle, un adulte ou un juvénile. On peut donner un nom à la tortue (elle est dotée d'un marquage pour la suivre toute sa vie). Pour Parrainer une tortue, cliquez sur le bouton "Retour Maison" en haut de cette page, cliquez ensuite sur la catégorie "SOPTOM" et enfin cliquez sur la sous-catégorie "PARRAINAGES".
Testudo hermanni hermanni ne vit plus que en France (Var et Corse) en Espagne (Albères) et en Italie (Abruzzes et cote Ouest du pays). Elle est reconnaissable par une griffe cornée au bout de la queue, une robe orangée et noire, et deux bandes noires régulières et continues sur le plastron. Elle est proche d'une tortue considérée comme une sous-espèce et nommée Testudo hermanni boettgeri Mojsisovics, 1889, que l'on retrouve dans les Balkans. Cette dernière présente une robe moins orangée, avec des taches noires irrégulières sur le plastron. Testudo hermanni est herbivore, mais elle aime de temps en temps un escargot, un ver de terre ou un déchet carné. Elle peut vivre une soixantaine d’années, mais parfois elle devient centenaire. La Tortue d'Hermann occupait, il y a 1 million d’années, le tiers Sud de la France. Il y a deux siècles, elle se trouvait encore sur une bande côtière méditerranéenne, de la frontière espagnole à la frontière italienne. Il y a soixante ans, on observait encore des tortues d'Hermann dans les Alpes Maritimes, les Bouches du Rhône, le Var et la Corse. La population des Albères françaises, résiduelle, a été exterminée en 1986 par un grand incendie. L'urbanisation de la région PACA a lentement réduit les habitats de l'espèce. La tortue d'Hermann ne survit plus aujourd'hui que dans le centre Var et en Corse. Son territoire des années 1990 s'est encore réduit en 2005. Le recensement mené par la SOPTOM de 2000 à 2008 et publié début 2008, permet de mieux connaître la répartition actuelle de l'espèce, un triangle entre Hyères, Fréjus et Draguignan. Son territoire, on le voit, se réduit rapidement et mène à sa disparition de son aire française continentale ; d'où 1'urgence des programmes de conservation. La Tortue d’Hermann est classée en tant que « quasi-menacé » (NT) sur la Liste Rouge mondiale (2004) de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN). Elle est « vulnérable » (VU) sur la Liste Rouge de France (2009). Les populations varoises entrent dans la catégorie « en danger » (EN). Parrainnage, Quelle tortue parrainer ? Toutes celles du Village des Tortues peuvent être parrainées, avec en majorité des tortues d'Hermann. On peut parrainer aussi des tortues d'eau (Cistude, Mauremys) des tortues exotiques (tortues sillonnées d'Afrique, tortue "léopard", tortue radiée de Madagascar, etc...), on peut choisir une femelle ou un mâle, un adulte ou un juvénile. On peut donner un nom à la tortue (elle est dotée d'un marquage pour la suivre toute sa vie). Pour Parrainer une tortue, cliquez sur le bouton "Retour Maison" en haut de cette page, cliquez ensuite sur la catégorie "SOPTOM" et enfin cliquez sur la sous-catégorie "PARRAINAGES".
Les Testudo hermanni
Les Testudo hermanni
Testudo hermanni a été nommée en 1789 par Gmelin pour honorer Jean Hermann, un naturaliste de Strasbourg qui l’a observée et décrite il y a 250 ans. Elle se nomme désormais Testudo hermanni ou Tortue d’Hermann. Elle est proche d'une tortue considérée autrefois comme sous-espèce et nommée depuis 2004 Testudo hermanni boettgeri Mojsisovics, 1889. Les deux sous-espèces proches se différencient ainsi : Testudo hermanni hermanni - taille 190mm - noire et orangée - suture fémorale plus grande que suture pectorale - bandes noires sous le plastron continues Testudo boettgeri Testudo hermanni boettgeri - taille 340mm - noire et jaune-verdâtre - suture fémorale égale ou plus petite que suture pectorale - bandes noires sous le plastron fragmentées Le problème est que cette Testudo hermanni boettgeri est souvent confondue avec la tortue française, et qu'elle a longtemps été vendue en Europe dans les poissonneries et les animaleries. Elle est donc souvent mélangée avec la Testudo hermanni hermanni chez les particuliers, ce qui peut poser des problèmes d'hybridation.
Testudo hermanni a été nommée en 1789 par Gmelin pour honorer Jean Hermann, un naturaliste de Strasbourg qui l’a observée et décrite il y a 250 ans. Elle se nomme désormais Testudo hermanni ou Tortue d’Hermann. Elle est proche d'une tortue considérée autrefois comme sous-espèce et nommée depuis 2004 Testudo hermanni boettgeri Mojsisovics, 1889. Les deux sous-espèces proches se différencient ainsi : Testudo hermanni hermanni - taille 190mm - noire et orangée - suture fémorale plus grande que suture pectorale - bandes noires sous le plastron continues Testudo boettgeri Testudo hermanni boettgeri - taille 340mm - noire et jaune-verdâtre - suture fémorale égale ou plus petite que suture pectorale - bandes noires sous le plastron fragmentées Le problème est que cette Testudo hermanni boettgeri est souvent confondue avec la tortue française, et qu'elle a longtemps été vendue en Europe dans les poissonneries et les animaleries. Elle est donc souvent mélangée avec la Testudo hermanni hermanni chez les particuliers, ce qui peut poser des problèmes d'hybridation.
Sénégal
Sénégal
Station de protection des tortues au Sénégal : En 2001 s'est ouvert le Village des Tortues de Noflaye, à 35 km de Dakar, dans une forêt classée, étudiée autrefois par Théodore Monod. Le bâtiment central est dédié à ce grand savant français. C'est en 1995 que la SOPTOM s'est investie au Sénégal, avec des naturalistes de ce pays, afin d'étudier et de protéger les tortues du Sénégal. On trouve 11 espèces différentes, dont 4 espèces marines, 5 espèces d'eau douce, et 2 espèces terrestres. Toutes sont menacées. Certaines font l'objet de protections particulières, comme les tortues marines. Mais la tortue emblématique de ce pays est le Centrochelys sulcata, ou tortue sillonnée Ce gros chélonien peut atteindre 100 kilos, et creuse des terriers très profonds pour y trouver fraîcheur et humidité. Il occupait autrefois une aire très vaste, de la Mauritanie à l'Ethiopie. Mais ses populations se sont considérablement réduites ces dernières années, à cause des ramassages, de la dégradation de ses habitats et de la désertification. Au Sénégal, cette tortue ne se trouve plus que dans le Ferlo, au nord-est du Pays. Le Village des Tortues de Noflaye a pour but d'accueillir les tortues redonnées par le public, d'accueillir des visiteurs, de favoriser le développement économique grâce à 1'éco-tourisme, et de mener des programmes de conservation et d'études sur certaines espèces comme Pelusios castaneus, mais surtout Centrochelys sulcata. Pour cette dernière, l'élevage de Noflaye permet chaque année de produire de nombreux jeunes, qui peuvent ensuite, à l'âge de 6-8 ans, être relâchés dans la nature. Des programmes sont en cours dans le Ferlo, autour de Ranérou, depuis 2003. Menés par la SOPTOM, et suivis par le Dr. Antoine Cadi et des étudiants naturalistes, ils ont eu pour but de recenser et suivre par télémétrie les tortues de cette zone sahélienne. Puis de relâcher des tortues à Katané, une réserve dans le nord du Ferlo, avec 1'assistance des Parcs Nationaux et des Eaux et Forêts. Une "Maison des Tortues" est également en construction à Ranérou, pour l'information et la formation des Sénégalais. Le Village des Tortues est ouvert tous les jours. Il faut se diriger vers Rufisque, à l'Est de Dakar, puis prendre la route de Bambilor. A 12km de Rufisque, vous trouverez sur le bord de route, à gauche, juste après le Lac Rose, leVillage des Tortues. Il comprend des bâtiments d'accueil, des logements pour les chercheurs et les gardiens, une boutique, différents enclos pour les tortues (enclos de reproduction, écloseries, nurseries), des bassins pour les tortues d'eau, des panneaux et stands d'information, des lieux d'information et de distraction. Des guides bénévoles peuvent accompagner la visite. Vous pourrez voir presque toutes les espèces de tortues du Sénégal (hormis les tortues marines), et surtout plusieurs centaines de tortues sillonnées, dont de nombreux juvéniles, et d'adultes de grande taille (pouvant peser jusqu'à 100 kilos). Nous recevons à Noflaye beaucoup de scolaires, (qui apprennent ainsi à mieux respecter la faune sénégalaise) mais également de nombreux touristes et habitants du Sénégal. Ce Village des Tortues, suivi et patronné par les Eaux et Forêts du Sénégal, avec l'aide scientifique, technique et financière de la SOPTOM, a créé des emplois, développe l'artisanat, et contribue à la croissance économique de la région. Il soutient également des études diverses (génétique, éthologie, pathologie) et participe à des Congrès Internationaux sur les Tortues (Saly, 2003). Sa renommée, ses objectifs uniquement conservationnistes et scientifiques, contribuent à augmenter l'image positive et dynamique du Sénégal.
Station de protection des tortues au Sénégal : En 2001 s'est ouvert le Village des Tortues de Noflaye, à 35 km de Dakar, dans une forêt classée, étudiée autrefois par Théodore Monod. Le bâtiment central est dédié à ce grand savant français. C'est en 1995 que la SOPTOM s'est investie au Sénégal, avec des naturalistes de ce pays, afin d'étudier et de protéger les tortues du Sénégal. On trouve 11 espèces différentes, dont 4 espèces marines, 5 espèces d'eau douce, et 2 espèces terrestres. Toutes sont menacées. Certaines font l'objet de protections particulières, comme les tortues marines. Mais la tortue emblématique de ce pays est le Centrochelys sulcata, ou tortue sillonnée Ce gros chélonien peut atteindre 100 kilos, et creuse des terriers très profonds pour y trouver fraîcheur et humidité. Il occupait autrefois une aire très vaste, de la Mauritanie à l'Ethiopie. Mais ses populations se sont considérablement réduites ces dernières années, à cause des ramassages, de la dégradation de ses habitats et de la désertification. Au Sénégal, cette tortue ne se trouve plus que dans le Ferlo, au nord-est du Pays. Le Village des Tortues de Noflaye a pour but d'accueillir les tortues redonnées par le public, d'accueillir des visiteurs, de favoriser le développement économique grâce à 1'éco-tourisme, et de mener des programmes de conservation et d'études sur certaines espèces comme Pelusios castaneus, mais surtout Centrochelys sulcata. Pour cette dernière, l'élevage de Noflaye permet chaque année de produire de nombreux jeunes, qui peuvent ensuite, à l'âge de 6-8 ans, être relâchés dans la nature. Des programmes sont en cours dans le Ferlo, autour de Ranérou, depuis 2003. Menés par la SOPTOM, et suivis par le Dr. Antoine Cadi et des étudiants naturalistes, ils ont eu pour but de recenser et suivre par télémétrie les tortues de cette zone sahélienne. Puis de relâcher des tortues à Katané, une réserve dans le nord du Ferlo, avec 1'assistance des Parcs Nationaux et des Eaux et Forêts. Une "Maison des Tortues" est également en construction à Ranérou, pour l'information et la formation des Sénégalais. Le Village des Tortues est ouvert tous les jours. Il faut se diriger vers Rufisque, à l'Est de Dakar, puis prendre la route de Bambilor. A 12km de Rufisque, vous trouverez sur le bord de route, à gauche, juste après le Lac Rose, leVillage des Tortues. Il comprend des bâtiments d'accueil, des logements pour les chercheurs et les gardiens, une boutique, différents enclos pour les tortues (enclos de reproduction, écloseries, nurseries), des bassins pour les tortues d'eau, des panneaux et stands d'information, des lieux d'information et de distraction. Des guides bénévoles peuvent accompagner la visite. Vous pourrez voir presque toutes les espèces de tortues du Sénégal (hormis les tortues marines), et surtout plusieurs centaines de tortues sillonnées, dont de nombreux juvéniles, et d'adultes de grande taille (pouvant peser jusqu'à 100 kilos). Nous recevons à Noflaye beaucoup de scolaires, (qui apprennent ainsi à mieux respecter la faune sénégalaise) mais également de nombreux touristes et habitants du Sénégal. Ce Village des Tortues, suivi et patronné par les Eaux et Forêts du Sénégal, avec l'aide scientifique, technique et financière de la SOPTOM, a créé des emplois, développe l'artisanat, et contribue à la croissance économique de la région. Il soutient également des études diverses (génétique, éthologie, pathologie) et participe à des Congrès Internationaux sur les Tortues (Saly, 2003). Sa renommée, ses objectifs uniquement conservationnistes et scientifiques, contribuent à augmenter l'image positive et dynamique du Sénégal.
Madagascar
Madagascar
Dans le Sud de Madagascar, deux espèces de tortues sont particulièrement menacées par les trafics ; la tortue rayonnée Astrochelys radiata et la tortue araignée Pyxis arachnoides. Placées en Annexe I toutes les deux, et totalement protégées, elles sont malheureusement collectées pour l'exportation dans les pays occidentaux, ou pour la captivité (animaux de jardin). Pour la protection de ces espèces, la SOPTOM a réalisé un Village des Tortues à Mangily-Ifaty, au nord de Toliara, qui s'est ouvert en avril 2005. Ce centre est géré par l'Association de Sauvegarde de l'Environnement (ASE) dont le président est le Pr. Daniel Ramampiherika. Le responsable animalier du Village est "Mami". Nous travaillons avec de nombreux partenaires institutionnalisés ou privés ; les Eaux et Forêts, l'ANGAP, le WWF, le WCS, Sage, Bel-Avenir, Sokapila, Zoo d'Amnéville. Les objectifs du "programme SOKAKE" sont de ; recueillir les tortues saisies, les soigner, les maintenir dans de bonnes conditions dans les enclos du Village ; aider au développement économique de la région (emplois, artisanat, éco-tourisme) ; sensibiliser les villageois à la protection des tortues (patrouilles d'information, conférences, dépliants, affiches, visites guidées) ; mener et financer des études de terrain (recensement, écologie, pathologie, biologie, conservation ) ; former des naturalistes et herpétologues, aussi bien que des artisans et responsables animaliers ; réduire les trafics (transformation des braconniers en guides-naturalistes, information) ; procéder à des programmes de lâchers de tortues dans des réserves et lieux surveillés, avec l'aide des structures adéquates et des villageois. Le Village des Tortues de Mangily-If aty est situé à 30km au Nord-Est de Toliara, au bord de la piste qui mène à Morombe et non loin du lagon d'Ifaty. Il s'étend sur 7 hectares d'un biotope très particulier de baobabs, épineux, euphorbes et arbres pieuvres. Il comprend des bâtiments d'accueil et de surveillance, une grande salle d'information (musée), des logements pour les permanents, de nombreux enclos spécialisés (quarantaines, écloseries, nurseries, tortues juvéniles, etc...). Il est ouvert tous les jours, de 9h. à 18h., et peut être visité par des groupes ou des particuliers. Des guides assurent l'information des visiteurs et peuvent répondre à vos questions. Depuis son ouverture, la station de protection a atteint la plupart de ses objectifs ; protection des tortues, création d'emplois, développement de 1'éco-tourisme, partenariat avec les Eaux et Forêts, accueil d'éco-volontaires, lancement d'études sur les tortues, programmes futurs de lâchers, et large information dans toute la région Sud du pays.
Dans le Sud de Madagascar, deux espèces de tortues sont particulièrement menacées par les trafics ; la tortue rayonnée Astrochelys radiata et la tortue araignée Pyxis arachnoides. Placées en Annexe I toutes les deux, et totalement protégées, elles sont malheureusement collectées pour l'exportation dans les pays occidentaux, ou pour la captivité (animaux de jardin). Pour la protection de ces espèces, la SOPTOM a réalisé un Village des Tortues à Mangily-Ifaty, au nord de Toliara, qui s'est ouvert en avril 2005. Ce centre est géré par l'Association de Sauvegarde de l'Environnement (ASE) dont le président est le Pr. Daniel Ramampiherika. Le responsable animalier du Village est "Mami". Nous travaillons avec de nombreux partenaires institutionnalisés ou privés ; les Eaux et Forêts, l'ANGAP, le WWF, le WCS, Sage, Bel-Avenir, Sokapila, Zoo d'Amnéville. Les objectifs du "programme SOKAKE" sont de ; recueillir les tortues saisies, les soigner, les maintenir dans de bonnes conditions dans les enclos du Village ; aider au développement économique de la région (emplois, artisanat, éco-tourisme) ; sensibiliser les villageois à la protection des tortues (patrouilles d'information, conférences, dépliants, affiches, visites guidées) ; mener et financer des études de terrain (recensement, écologie, pathologie, biologie, conservation ) ; former des naturalistes et herpétologues, aussi bien que des artisans et responsables animaliers ; réduire les trafics (transformation des braconniers en guides-naturalistes, information) ; procéder à des programmes de lâchers de tortues dans des réserves et lieux surveillés, avec l'aide des structures adéquates et des villageois. Le Village des Tortues de Mangily-If aty est situé à 30km au Nord-Est de Toliara, au bord de la piste qui mène à Morombe et non loin du lagon d'Ifaty. Il s'étend sur 7 hectares d'un biotope très particulier de baobabs, épineux, euphorbes et arbres pieuvres. Il comprend des bâtiments d'accueil et de surveillance, une grande salle d'information (musée), des logements pour les permanents, de nombreux enclos spécialisés (quarantaines, écloseries, nurseries, tortues juvéniles, etc...). Il est ouvert tous les jours, de 9h. à 18h., et peut être visité par des groupes ou des particuliers. Des guides assurent l'information des visiteurs et peuvent répondre à vos questions. Depuis son ouverture, la station de protection a atteint la plupart de ses objectifs ; protection des tortues, création d'emplois, développement de 1'éco-tourisme, partenariat avec les Eaux et Forêts, accueil d'éco-volontaires, lancement d'études sur les tortues, programmes futurs de lâchers, et large information dans toute la région Sud du pays.
Stages & Formations
Stages & Formations
Réservez votre stage ou votre formation grâce au formulaire d'inscription en ligne, présent dans le menu supérieur du site. 1 - STAGES & FORMATIONS Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation. Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var. Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation. Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité. Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes. Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage". Date des stages : les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir. Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, es étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues. DÉROULEMENT DU STAGE : - 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes. - 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation. Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu. - 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.). - 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris. Participation aux soins dans notre clinique des tortues. - 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes. - 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques. Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage". PRIX DU STAGE : Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi : > 380 € (Étudiants ou conjoints) > 480 € (Adultes) Possibilités de logement dans la région. Nous consulter pour les transports et les logements : soptom@wanadoo.fr (B. DEVAUX). 2 - DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES. Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré. Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre. Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt. Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe. Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également. Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues. Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement. Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet : soptom@wanadoo.fr
Réservez votre stage ou votre formation grâce au formulaire d'inscription en ligne, présent dans le menu supérieur du site. 1 - STAGES & FORMATIONS Au coeur de la Provence, participez à la protection des tortues d'Hermann avec des spécialistes de la conservation. Stages de 6 jours à Gonfaron, dans le Var. Organisés par la "SOPTOM-Village des Tortues" et des spécialistes en biologie, pathologie et conservation. Pour acquérir des connaissances sur les tortues, leur biologie, leur élevage, leur protection et obtenir un Certificat de Capacité. Venez séjourner à Gonfaron, au coeur d'un centre spécialisé, avec plus de 1200 tortues d'une trentaine d'espèces différentes. Participez à la vie quotidienne d'un centre d'études et de protection. Avec obtention en fin de stage d'un "Certificat de Stage". Date des stages : les secondes semaines d'avril et de septembre, du lundi au samedi soir. Ce stage est ouvert à tous les passionnés de tortues, les naturalistes, les futurs vétérinaires et biologistes, es étudiants, ceux qui veulent aider à la protection des tortues. DÉROULEMENT DU STAGE : - 1ère journée : accueil, cours sur la réglementation, visite détaillée du village avec nos équipes. - 2ème jour : avec notre responsable scientifique, activité scientifique et conservation. Sortie sur le terrain pour découvrir les tortues dans leur milieu. - 3ème jour : participation à la gestion animalière du Village (nourrissage, soins, entretien, élevage, marquage, etc.). - 4ème jour : hygiène et préventions sanitaire et médicale, risques médicaux et alimentation, par une vétérinaire du jardin des Plantes de Paris. Participation aux soins dans notre clinique des tortues. - 5ème jour : le matin, activité d'élevage. L'après-midi, sortie de terrain avec nos équipes naturalistes. - 6ème jour : synthèse sur les tortues. Programmes internationaux. Autres espèces exotiques. Différentes disciplines concernant les tortues. Remise du "Certificat de Stage". PRIX DU STAGE : Pour un stage de 6 jours, avec casse-croûte et boisson le midi : > 380 € (Étudiants ou conjoints) > 480 € (Adultes) Possibilités de logement dans la région. Nous consulter pour les transports et les logements : soptom@wanadoo.fr (B. DEVAUX). 2 - DEVENIR ÉCO-VOLONTAIRES Depuis sa création, en 1988, le VILLAGE DES TORTUES, géré par une association sans but lucratif, la SOPTOM, a reçu plus de 1200 écovolontaires, de tous pays, pour aider à la sauvegarde des tortues et aux activités diverses menées à Gonfaron, au VILLAGE DES TORTUES. Les écovolontaires sont le plus souvent âgés de 18 à 30 ans (étudiants en biologie, en environnement, futurs vétérinaires, etc.) mais nous recevons tous les passionnés, de tous âges, qui souhaitent aider notre association (enseignants, retraités, photographes, amoureux de la nature, simples passionnés de tortues). Pour devenir écovolontaire, il faut aimer la nature et les animaux, être disponible quelques semaines, s'accommoder d'une vie "en famille", être sociable et avoir envie de "donner un coup de main". Les filles et les femmes sont en majorité, mais nous avons fortement besoin de garçons et d'hommes passionnés, afin que le "sexe ratio" soit équilibré. Les écovolontaires sont logés et nourris (bungalows individuels et repas en commun) et ils séjournent de quinze jours à deux mois, entre le 1er mars et fin novembre. Nous accueillons toute l'année, du 1er au 31 décembre. Ces stages sont très demandés à Pâques et en été, nous prévenir assez tôt. Les étrangers sont les bienvenus, mais nous demandons qu'ils parlent un peu le français, pour une meilleure cohésion du groupe. Les activités sont nombreuses ; soins et nourrissage des tortues / information et accueil des visiteurs / travaux divers et maintenance du Village / participation aux diverses actions ou activités de conservation. Une journée de congé est prévue par semaine. Une demi-journée sur le terrain, à la rencontre des tortues, également. Des réunions d'information et des formations pour les visites guidées. Mais l'essentiel reste le travail commun au sein d'une équipe passionnée et soudée, au service des tortues. Pour vos séjours, envoyez plusieurs mois à l'avance vos demandes au Village des Tortues, BP 24, 83590 Gonfaron, France, ou par email soptom@wanadoo.fr avec un C.V., une photo et vos dates choisies. Nous vous répondrons très rapidement. Des stages scientifiques de terrain (sur la Tortue d'Hermann) sont également possibles. Veuillez nous contacter à ce sujet : soptom@wanadoo.fr
Parrainages
Parrainages
Quelle tortue parrainer ? Toutes celles du Village des Tortues peuvent être parrainées, avec en majorité des tortues d'Hermann. On peut parrainer aussi des tortues d'eau (Cistude, Mauremys) des tortues exotiques (tortues sillonnées d'Afrique, tortue "léopard", tortue radiée de Madagascar, etc...), on peut choisir une femelle ou un mâle, un adulte ou un juvénile. On peut donner un nom à la tortue (elle est dotée d'un marquage pour la suivre toute sa vie).
Quelle tortue parrainer ? Toutes celles du Village des Tortues peuvent être parrainées, avec en majorité des tortues d'Hermann. On peut parrainer aussi des tortues d'eau (Cistude, Mauremys) des tortues exotiques (tortues sillonnées d'Afrique, tortue "léopard", tortue radiée de Madagascar, etc...), on peut choisir une femelle ou un mâle, un adulte ou un juvénile. On peut donner un nom à la tortue (elle est dotée d'un marquage pour la suivre toute sa vie).
Communications scientifiques
Communications scientifiques
Principales publications : Caron, S., Gravier, C., Ausanneau, M., Bonnet, X. & Ballouard, J-M. Is camera trapping with scan sampling an efficient tool to detect the use water pond by reptiles? A study on Testudo hermanni hermanni. In prep. Sibeaux, A., Michel, C-L., Ballouard, J-M., Caron, S., Gagno, S. & X., Bonnet. Temporal and sexual variation in basal corticosterone level, body condition and hematological markers of Hermann’s tortoise (Testudo hermanni hermanni). In prep. Lecq, S., Livoreil, B., Ballouard, J-M., Caron, S. & X., Bonnet. Effect of fire history on habitat, homing behavior, home-range, thermoregulation and body condition in the Herman tortoise. In prep. Micheli, G., Caron, S. & J-M., Ballouard. Effets de la captivité et rôle de l’olfaction sur le comportement anti-prédateur de la Tortue d’Hermann, Testudo hermanni hermanni, dans le cadre d’un programme de translocation expérimentale. In prep. Caron, S., Ballouard, J-M. & X., Bonnet, 2013. Experimental translocation of the Hermann’s tortoise, Var, France. RSG Book. Submited. Perez, M., Livoreil, B., Boisselier, M-C., Jawad, A., Bonillo, C., Crestanello, B., Goutner, V., Lambourdière, J., Mantovani, S., Mazzotti, S., Pierpaoli, M., Sterijovski, B., Tomovic, L., Visentini, F. & G., Bertorelle. The geographic distribution of mitochondrial and nuclear DNA variation in the Hermann’s tortoises (Testudo hermanni spp.). Submited to Journal of Biogeography. Ballouard, J-M., Caron, S., Lafon, T., Servant, L., Devaux, B. & X., Bonnet, 2013. Fibrocement slabs as useful tools to monitor juvenile reptiles: a study in a tortoise species. Amphibia-Reptilia, 34: 1-10. Pérez, M., Livoreil, B., Pierpaoli, M. & G., Bertorelle (in prep.). Conservation genetics of Hermann’s tortoises (Testudo hermanni spp.) in Europe. Ballouard, J.-M., Provost, G., Barré, D. & X., Bonnet, 2012. Influence of a Field Trip on the Attitude of Schoolchildren toward Unpopular Organisms: An Experience with Snakes. Journal of Herpetology, 46(3) : 423-428. Pérez, M., Leblois, R., Livoreil, B., Bour, R., Lambourdière, J., Samadi, S. & M.-C., Boisselier, 2012. Effects of landscape features and demographic history on the genetic structure of Testudo marginata populations in the southern Peloponnese and Sardinia. Biological Journal of the Linnean Society, 105: 591–606. Ballouard, J.-M., Brischoux, F. & X., Bonnet, 2011. Children Prioritize Virtual Exotic Biodiversity over Local Biodiversity. PLoS ONE, 6(8) : e23152. doi:10.1371/ journal.pone.002315. Bertolero, A., Cheylan, M., Hailey, A., Livoreil, B. Willemsen, R.E., 2011. Testudo hermanni (Gmelin, 1789) Hermann’s Tortoise. Conservation Biology of Freshwater Turtles and Tortoises: A Compilation Chelonian Research Monographs, n°5, 20 p. Gagno, S., Chapelin-Viscardi, J.D. & Ponel ,P. (in press) Mise en évidence des mœurs prédatrices de la Tortue d’Hermann Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae), pendant la période estivale dans la région des Maures (Var, France). Bull. Soc. Herp. Fr. Gagno, S. & Alotto C. (2010) Géophagie chez la Tortue d’Hermann, Testudo hermanni Gmelin, 1789 (Chelonii, Testudinidae), dans la région des Maures (Var, France) Bull. Soc. Herp. Fr. 135-136: 23-32. Livoreil, 2009. Distribution of the endandered Hermann's tortoise Testudo hermanni hermanni in Var, France, and recommendations for its conservation. Oryx, 43(2): 299-305. Bertorelle, G., Goutner, V., Liivoreil, B., & Mazzoti, S. 2007. Genetische Studien an Westlichen Landschildkröten. Marginata 15: 48-53. Livoreil, B., 2007. Recensement de la Tortue d'Hermann dans le Var - 1 partie Répartition et Fragmentation. Chelonii, vol. 7, 41 p. Forlani, B. Crestanello, S. Mantovani, Livoreil, B., Zane, L., Bertorelle, G. & L., Congiu, 2005. Identification and characterization of microsatellite markers in Hermann’s tortoise (Testudo hermanni, Testudinidae). Molecular Ecology Notes, 5: 228–230. Livoreil, B. & A., Van Der Kuyl, 2005. Genetic Analysis of Mitochondrial DNA Variation in Eastern and Western African Spurred Tortoises, Geochelone sulcata. Chelonian Conservation and Biology, 2005, 4(4):949–952. Gagno, S., 2005. Diversité parasitaire intestinale chez la Tortue d’Hermann Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae) en captivité et dans la nature (Var, France). Bull. Soc. Herp. Fr., 113-114: 5-16. Livoreil, B., 2003. Conservation programmes for Hermann’s tortoise in France: the SOPTOM experience. Testudo, 5(5): 5-13. Livoreil , B., Bourlet , C. & Denecker , P. 2003 : L‘acclimatation joue-t-elle un rôle sur la dispersion des tortues d‘Hermannn relâchées dans un milieu naturel? Approche expérimentale. In: L‘Éthologie Appliquée aujourd'hui. Volume II, Gestion Des Espèces Et Des Habitats. (Ed. by C.Baudoin), pp. 55-65. Paris, ED. Devaux, B. & Bley, S. 1998. Emys orbicularis galloitalica in Provence : an exemple of a small threatened population. Proceedings of the EMYS Symposium Dresden 96. Mertensiella, 10 : 83-88. Stubbs, D., 1995. Testudo hermanni in France. In: Red data book on Mediterranean chelonians. Edizione Agricole della Calderini, Donato Ballasina, pp. 94-102. Devaux, B., 1994. Recolonisation d'un isolat par un chélonien Testudo hermanni hermanni (Cheliona, Testudinidae) sur l'île du Levant (France). Bull. Soc. Herp. Fr., 71-72: 73-78. Stubbs, D., Devaux, B., Bour, R. & A., Dupré, 1991. Recensement de la Tortue d’Hermann : campagne 87-88-89-90. SOPTOM éditions. Devaux, B. 1990 : Réintroduction de tortues d’Hermann (Testudo hermanni hermanni) dans le massif des Maures. Rev. Ecol. (Terre et Vie) 5: 291-297. Stubbs, D. & I.R., Swingland, 1985. The ecology of the Mediterranean tortoise (Testudo hermanni): a declining population. Canadian Journal of Zoology, 63: 169-180. Communications récentes Caron, S., Ballouard, J.-M., Servant, L., Gagno, S., Devaux, B. et X., Bonnet, 2012. Evaluation expérimentale de l’effet de l’acclimatation sur le succès d’une opération de translocation de Tortue d’Hermann : approche éco-physiologique et comportementale. Réveil du Dodo, 2-4 mai 2012. Caron, S., Ballouard, J.M., Bonnet, X. & F., Péténian, 2011. Do field managements positively affect Testudo hermanni hermanni in southern France? A field experience to test the impact of habitat opening and water ponds. 2nd Mediterranean Congress of Herpetology “CMH2”, Marrackech, 23-27 mai 2011. Gagno S., Jardé N. & Marchis N. (2011) Menaces anthropiques sur les tortues varoises, Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae) et Emys orbicularis (Linné, 1758) (Chelonii, Emydidae) vu par un centre de soins faune sauvage. 2nd Mediterranean Congress of Herpetology “CMH2”. Marrackech - Marocco, 23-27 mai 2011.
Principales publications : Caron, S., Gravier, C., Ausanneau, M., Bonnet, X. & Ballouard, J-M. Is camera trapping with scan sampling an efficient tool to detect the use water pond by reptiles? A study on Testudo hermanni hermanni. In prep. Sibeaux, A., Michel, C-L., Ballouard, J-M., Caron, S., Gagno, S. & X., Bonnet. Temporal and sexual variation in basal corticosterone level, body condition and hematological markers of Hermann’s tortoise (Testudo hermanni hermanni). In prep. Lecq, S., Livoreil, B., Ballouard, J-M., Caron, S. & X., Bonnet. Effect of fire history on habitat, homing behavior, home-range, thermoregulation and body condition in the Herman tortoise. In prep. Micheli, G., Caron, S. & J-M., Ballouard. Effets de la captivité et rôle de l’olfaction sur le comportement anti-prédateur de la Tortue d’Hermann, Testudo hermanni hermanni, dans le cadre d’un programme de translocation expérimentale. In prep. Caron, S., Ballouard, J-M. & X., Bonnet, 2013. Experimental translocation of the Hermann’s tortoise, Var, France. RSG Book. Submited. Perez, M., Livoreil, B., Boisselier, M-C., Jawad, A., Bonillo, C., Crestanello, B., Goutner, V., Lambourdière, J., Mantovani, S., Mazzotti, S., Pierpaoli, M., Sterijovski, B., Tomovic, L., Visentini, F. & G., Bertorelle. The geographic distribution of mitochondrial and nuclear DNA variation in the Hermann’s tortoises (Testudo hermanni spp.). Submited to Journal of Biogeography. Ballouard, J-M., Caron, S., Lafon, T., Servant, L., Devaux, B. & X., Bonnet, 2013. Fibrocement slabs as useful tools to monitor juvenile reptiles: a study in a tortoise species. Amphibia-Reptilia, 34: 1-10. Pérez, M., Livoreil, B., Pierpaoli, M. & G., Bertorelle (in prep.). Conservation genetics of Hermann’s tortoises (Testudo hermanni spp.) in Europe. Ballouard, J.-M., Provost, G., Barré, D. & X., Bonnet, 2012. Influence of a Field Trip on the Attitude of Schoolchildren toward Unpopular Organisms: An Experience with Snakes. Journal of Herpetology, 46(3) : 423-428. Pérez, M., Leblois, R., Livoreil, B., Bour, R., Lambourdière, J., Samadi, S. & M.-C., Boisselier, 2012. Effects of landscape features and demographic history on the genetic structure of Testudo marginata populations in the southern Peloponnese and Sardinia. Biological Journal of the Linnean Society, 105: 591–606. Ballouard, J.-M., Brischoux, F. & X., Bonnet, 2011. Children Prioritize Virtual Exotic Biodiversity over Local Biodiversity. PLoS ONE, 6(8) : e23152. doi:10.1371/ journal.pone.002315. Bertolero, A., Cheylan, M., Hailey, A., Livoreil, B. Willemsen, R.E., 2011. Testudo hermanni (Gmelin, 1789) Hermann’s Tortoise. Conservation Biology of Freshwater Turtles and Tortoises: A Compilation Chelonian Research Monographs, n°5, 20 p. Gagno, S., Chapelin-Viscardi, J.D. & Ponel ,P. (in press) Mise en évidence des mœurs prédatrices de la Tortue d’Hermann Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae), pendant la période estivale dans la région des Maures (Var, France). Bull. Soc. Herp. Fr. Gagno, S. & Alotto C. (2010) Géophagie chez la Tortue d’Hermann, Testudo hermanni Gmelin, 1789 (Chelonii, Testudinidae), dans la région des Maures (Var, France) Bull. Soc. Herp. Fr. 135-136: 23-32. Livoreil, 2009. Distribution of the endandered Hermann's tortoise Testudo hermanni hermanni in Var, France, and recommendations for its conservation. Oryx, 43(2): 299-305. Bertorelle, G., Goutner, V., Liivoreil, B., & Mazzoti, S. 2007. Genetische Studien an Westlichen Landschildkröten. Marginata 15: 48-53. Livoreil, B., 2007. Recensement de la Tortue d'Hermann dans le Var - 1 partie Répartition et Fragmentation. Chelonii, vol. 7, 41 p. Forlani, B. Crestanello, S. Mantovani, Livoreil, B., Zane, L., Bertorelle, G. & L., Congiu, 2005. Identification and characterization of microsatellite markers in Hermann’s tortoise (Testudo hermanni, Testudinidae). Molecular Ecology Notes, 5: 228–230. Livoreil, B. & A., Van Der Kuyl, 2005. Genetic Analysis of Mitochondrial DNA Variation in Eastern and Western African Spurred Tortoises, Geochelone sulcata. Chelonian Conservation and Biology, 2005, 4(4):949–952. Gagno, S., 2005. Diversité parasitaire intestinale chez la Tortue d’Hermann Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae) en captivité et dans la nature (Var, France). Bull. Soc. Herp. Fr., 113-114: 5-16. Livoreil, B., 2003. Conservation programmes for Hermann’s tortoise in France: the SOPTOM experience. Testudo, 5(5): 5-13. Livoreil , B., Bourlet , C. & Denecker , P. 2003 : L‘acclimatation joue-t-elle un rôle sur la dispersion des tortues d‘Hermannn relâchées dans un milieu naturel? Approche expérimentale. In: L‘Éthologie Appliquée aujourd'hui. Volume II, Gestion Des Espèces Et Des Habitats. (Ed. by C.Baudoin), pp. 55-65. Paris, ED. Devaux, B. & Bley, S. 1998. Emys orbicularis galloitalica in Provence : an exemple of a small threatened population. Proceedings of the EMYS Symposium Dresden 96. Mertensiella, 10 : 83-88. Stubbs, D., 1995. Testudo hermanni in France. In: Red data book on Mediterranean chelonians. Edizione Agricole della Calderini, Donato Ballasina, pp. 94-102. Devaux, B., 1994. Recolonisation d'un isolat par un chélonien Testudo hermanni hermanni (Cheliona, Testudinidae) sur l'île du Levant (France). Bull. Soc. Herp. Fr., 71-72: 73-78. Stubbs, D., Devaux, B., Bour, R. & A., Dupré, 1991. Recensement de la Tortue d’Hermann : campagne 87-88-89-90. SOPTOM éditions. Devaux, B. 1990 : Réintroduction de tortues d’Hermann (Testudo hermanni hermanni) dans le massif des Maures. Rev. Ecol. (Terre et Vie) 5: 291-297. Stubbs, D. & I.R., Swingland, 1985. The ecology of the Mediterranean tortoise (Testudo hermanni): a declining population. Canadian Journal of Zoology, 63: 169-180. Communications récentes Caron, S., Ballouard, J.-M., Servant, L., Gagno, S., Devaux, B. et X., Bonnet, 2012. Evaluation expérimentale de l’effet de l’acclimatation sur le succès d’une opération de translocation de Tortue d’Hermann : approche éco-physiologique et comportementale. Réveil du Dodo, 2-4 mai 2012. Caron, S., Ballouard, J.M., Bonnet, X. & F., Péténian, 2011. Do field managements positively affect Testudo hermanni hermanni in southern France? A field experience to test the impact of habitat opening and water ponds. 2nd Mediterranean Congress of Herpetology “CMH2”, Marrackech, 23-27 mai 2011. Gagno S., Jardé N. & Marchis N. (2011) Menaces anthropiques sur les tortues varoises, Testudo hermanni (Gmelin, 1789) (Chelonii, Testudinidae) et Emys orbicularis (Linné, 1758) (Chelonii, Emydidae) vu par un centre de soins faune sauvage. 2nd Mediterranean Congress of Herpetology “CMH2”. Marrackech - Marocco, 23-27 mai 2011.
SOS Tortue d'Hermann
SOS Tortue d'Hermann
Jusqu’à il y a quelques années, la Tortue d’Hermann était considérée dans notre pays comme un animal domestique de compagnie. Le public en général ne se posait pas la question de sa préservation et des menaces qui pèsent sur elle et qui risquent de la faire disparaître de nos régions. Ainsi, des tortues sont régulièrement rapportées au Village des Tortues de Gonfaron par des promeneurs qui, les ayant trouvées dans la nature, ne songent pas qu'elles puissent y survivre naturellement. Une autre cause de disparition est liée à l'impuissance des gens devant une tortue blessée par un chien ou une débroussailleuse, favorisant ainsi la mortalité, soit par des soins inappropriés, soit simplement par les trop longs délais encourus alors par l'animal avant sa prise en charge par des spécialistes. Enfin, les lâchers et le ramassage sont aussi souvent dus à la méconnaissance de l'animal et de son statut, ainsi que le trafic à des fins commerciales. Le travail d’information et les messages de protection portés par les centres consacrés à l’espèce, et notamment les deux villages de tortues de Gonfaron et de Moltifao tendent à modifier un peu les comportements depuis quelques années. En effet, on constate aujourd’hui que de plus en plus de personnes ont le réflexe de téléphoner pour demander, avant d’agir, des renseignements ou une conduite à tenir. Néanmoins, les messages peuvent varier plus ou moins, et l'appelant ne va pas hésiter à appeler plusieurs organismes pour trouver une réponse à sa demande, ce qui augmente d’autant plus le nombre d’appels dans nos structures. Cette demande étant de plus en plus forte, un numéro SOS tortues national (PACA et Corse) a été mis en place dans le cadre du programme LIFE+ afin de gérer au mieux les demandes du public concernant cette espèce et de contrecarrer les idées et informations fausses ou incomplètes. Ce numéro (0820 622 630 - 0,12 € TTC/min) est joignable à tout moment, avec un routeur orientant l'appelant vers différents services en fonction de la nature de sa question (y compris CEN PACA, vétérinaire, ONCFS etc.).
Jusqu’à il y a quelques années, la Tortue d’Hermann était considérée dans notre pays comme un animal domestique de compagnie. Le public en général ne se posait pas la question de sa préservation et des menaces qui pèsent sur elle et qui risquent de la faire disparaître de nos régions. Ainsi, des tortues sont régulièrement rapportées au Village des Tortues de Gonfaron par des promeneurs qui, les ayant trouvées dans la nature, ne songent pas qu'elles puissent y survivre naturellement. Une autre cause de disparition est liée à l'impuissance des gens devant une tortue blessée par un chien ou une débroussailleuse, favorisant ainsi la mortalité, soit par des soins inappropriés, soit simplement par les trop longs délais encourus alors par l'animal avant sa prise en charge par des spécialistes. Enfin, les lâchers et le ramassage sont aussi souvent dus à la méconnaissance de l'animal et de son statut, ainsi que le trafic à des fins commerciales. Le travail d’information et les messages de protection portés par les centres consacrés à l’espèce, et notamment les deux villages de tortues de Gonfaron et de Moltifao tendent à modifier un peu les comportements depuis quelques années. En effet, on constate aujourd’hui que de plus en plus de personnes ont le réflexe de téléphoner pour demander, avant d’agir, des renseignements ou une conduite à tenir. Néanmoins, les messages peuvent varier plus ou moins, et l'appelant ne va pas hésiter à appeler plusieurs organismes pour trouver une réponse à sa demande, ce qui augmente d’autant plus le nombre d’appels dans nos structures. Cette demande étant de plus en plus forte, un numéro SOS tortues national (PACA et Corse) a été mis en place dans le cadre du programme LIFE+ afin de gérer au mieux les demandes du public concernant cette espèce et de contrecarrer les idées et informations fausses ou incomplètes. Ce numéro (0820 622 630 - 0,12 € TTC/min) est joignable à tout moment, avec un routeur orientant l'appelant vers différents services en fonction de la nature de sa question (y compris CEN PACA, vétérinaire, ONCFS etc.).
Plaine des Maures
Plaine des Maures


Faune de Provence
Faune de Provence


Tortues françaises
Tortues françaises


Tortues varoises
Tortues varoises


Nouveautés
Nouveautés
Une exposition itinérante du programme LIFE+ Tortue d'Hermann sera bientôt disponible ! Elle devrait être mise à disposition du public pour la première fois au Parc National de Port-Cros à partir de la mi-juin ! Des animations pédagogiques ciblant la Tortue d'Hermann sont menées depuis 2010 dans les classes de primaires ! Dans le cadre du Plan National d’Action en faveur de la Tortue d’Hermann, l’Europe, la Région PACA, et le Conseil Général du Var se mobilisent. Ainsi, un programme LIFE+ Nature, débuté en janvier 2010 et se terminant en décembre 2014, est mis en oeuvre afin de mieux préserver cette espèce emblématique de notre département. Depuis le printemps 2012, le volet éducation de ce programme permet à la SOPTOM de mettre en place gratuitement des interventions pédagogiques. Celles-ci se déroulent directement dans les salles à raison d’une demi-journée d’animation par classe, afin de sensibiliser le public scolaire des cycles 2 et 3 à la préservation de ce fabuleux patrimoine naturel local. L’objectif est de faire connaître la Tortue d’Hermann aux écoliers via de nombreux aspects tels que sa biologie, les menaces qui pèsent sur elle, ou sa préservation. Pour cela, des supports pédagogiques inédits (maquettes, jeux, livrets) sont utilisés et certains peuvent ensuite être mis à disposition des enseignants après notre intervention. Si cette proposition vous intéresse, veuillez contacter notre équipe pédagogique qui vous transmettra une fiche descriptive de l’animation proposée qui détaille également l’ensemble de cette opération. Contact : Nicolas JARDÉ. Tél: 04.94.78.26.41 Email : njarde@wanadoo.fr
Une exposition itinérante du programme LIFE+ Tortue d'Hermann sera bientôt disponible ! Elle devrait être mise à disposition du public pour la première fois au Parc National de Port-Cros à partir de la mi-juin ! Des animations pédagogiques ciblant la Tortue d'Hermann sont menées depuis 2010 dans les classes de primaires ! Dans le cadre du Plan National d’Action en faveur de la Tortue d’Hermann, l’Europe, la Région PACA, et le Conseil Général du Var se mobilisent. Ainsi, un programme LIFE+ Nature, débuté en janvier 2010 et se terminant en décembre 2014, est mis en oeuvre afin de mieux préserver cette espèce emblématique de notre département. Depuis le printemps 2012, le volet éducation de ce programme permet à la SOPTOM de mettre en place gratuitement des interventions pédagogiques. Celles-ci se déroulent directement dans les salles à raison d’une demi-journée d’animation par classe, afin de sensibiliser le public scolaire des cycles 2 et 3 à la préservation de ce fabuleux patrimoine naturel local. L’objectif est de faire connaître la Tortue d’Hermann aux écoliers via de nombreux aspects tels que sa biologie, les menaces qui pèsent sur elle, ou sa préservation. Pour cela, des supports pédagogiques inédits (maquettes, jeux, livrets) sont utilisés et certains peuvent ensuite être mis à disposition des enseignants après notre intervention. Si cette proposition vous intéresse, veuillez contacter notre équipe pédagogique qui vous transmettra une fiche descriptive de l’animation proposée qui détaille également l’ensemble de cette opération. Contact : Nicolas JARDÉ. Tél: 04.94.78.26.41 Email : njarde@wanadoo.fr
Haute Saison Adulte
Haute Saison Adulte
THS-A
THS-A
8.36
8.36
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12,5 € PRIX NORMAL ADULTE (demi-saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril au 15 octobre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (15-octobre Novembre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Décembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12,5 € PRIX NORMAL ADULTE (demi-saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril au 15 octobre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (15-octobre Novembre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Décembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Adhésion 1 an
Adhésion 1 an
A1A
A1A
29.265
29.265
L'adhésion à la SOPTOM, association qui gère le Village des Tortues, permet de soutenir nos actions de conservation des tortues en France et dans le monde. Elle vous donne droit à l'accès gratuit au Village des Tortues pendant l'année d'adhésion (sur présentation de votre carte d'adhérent) et de recevoir 3 revues "LA TORTUE" par an. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
L'adhésion à la SOPTOM, association qui gère le Village des Tortues, permet de soutenir nos actions de conservation des tortues en France et dans le monde. Elle vous donne droit à l'accès gratuit au Village des Tortues pendant l'année d'adhésion (sur présentation de votre carte d'adhérent) et de recevoir 3 revues "LA TORTUE" par an. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Astrochelys Radiata
Astrochelys Radiata
LIV1
LIV1
23.41
23.41
Astrochelys Radiata, une "Star" très menacée. Ouvrage de référence, complet, sur la tortue rayonnée de Madagascar. Avec de nombreuses photos, cartes, documents, sur le biologie, la pathologie, la conservation de cette espèce menacée. Par Bernard Devaux, spécialiste de cette espèce de Madagascar. Ouvrage dédicacé par l’auteur.
Astrochelys Radiata, une "Star" très menacée. Ouvrage de référence, complet, sur la tortue rayonnée de Madagascar. Avec de nombreuses photos, cartes, documents, sur le biologie, la pathologie, la conservation de cette espèce menacée. Par Bernard Devaux, spécialiste de cette espèce de Madagascar. Ouvrage dédicacé par l’auteur.
Abonnement La Tortue
Abonnement La Tortue
REV1
REV1
20.90
20.90
Abonnement Revue "La Tortue". Cette revue internationale (supplément en anglais) paraît trois fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie... tout, tout, tout sur les tortues! 1 an / 3 revues
Abonnement Revue "La Tortue". Cette revue internationale (supplément en anglais) paraît trois fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie... tout, tout, tout sur les tortues! 1 an / 3 revues
Grande Tortue de Mer
Grande Tortue de Mer
PEL1
PEL1
15.05
15.05
Grande Tortue de Mer. Cette superbe tortue marine, en peluche réaliste, est très appréciée des enfants. © WWF Modèle : 25 cm
Grande Tortue de Mer. Cette superbe tortue marine, en peluche réaliste, est très appréciée des enfants. © WWF Modèle : 25 cm
Boucles d'oreilles Tortue
Boucles d'oreilles Tortue
BIF1
BIF1
6.685
6.685
Boucles d'Oreilles. Boucles d'oreilles Tortue. EN ARGENT Belle finition pour des bijoux très fin.
Boucles d'Oreilles. Boucles d'oreilles Tortue. EN ARGENT Belle finition pour des bijoux très fin.
Petit Savon Tortue
Petit Savon Tortue
SDB1
SDB1
1.67
1.67
Petit savon en forme de tortue. De très agréables savons, parfumés et amusants, qui animent une salle de bain. Petit modèle (5cm). Parfum pomme.
Petit savon en forme de tortue. De très agréables savons, parfumés et amusants, qui animent une salle de bain. Petit modèle (5cm). Parfum pomme.
Débardeur Enfants
Débardeur Enfants
TEX1
TEX1
11.705
11.705
Débardeur Enfant. Très joli débardeur, création du Village des Tortues. Belle finition, bretelles légères pour l'été. Motif: tortues qui courent... Village des Tortues Plusieurs COLORIS (Blanc-Rose-Jaune) / Plusieurs TAILLES (4/6 - 7/9 - 10/12)
Débardeur Enfant. Très joli débardeur, création du Village des Tortues. Belle finition, bretelles légères pour l'été. Motif: tortues qui courent... Village des Tortues Plusieurs COLORIS (Blanc-Rose-Jaune) / Plusieurs TAILLES (4/6 - 7/9 - 10/12)
Haute Saison Enfant
Haute Saison Enfant
THS-E
THS-E
5.015
5.015
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (demi-saison) : 5€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril au 15 octobre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (15 Octobre-novembre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Décembre à février) : 2 € GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (demi-saison) : 5€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril au 15 octobre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (15 Octobre-novembre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Décembre à février) : 2 € GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Demi Saison Adulte
Demi Saison Adulte
DS-A
DS-A
5.015
5.015
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12 € PRIX NORMAL ADULTE (moyenne saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12 € PRIX NORMAL ADULTE (moyenne saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Demi Saison Enfant
Demi Saison Enfant
DS-E
DS-E
3.345
3.345
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (moyenne saison) : 6€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 2 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (moyenne saison) : 6€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 2 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Basse Saison Adulte
Basse Saison Adulte
BS-A
BS-A
3.345
3.345
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12 € PRIX NORMAL ADULTE (moyenne saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ADULTE (haute saison) : 12 € PRIX NORMAL ADULTE (moyenne saison) : 8€ PRIX NORMAL ADULTE (basse saison) : 5€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 10 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 6 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 4 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Basse Saison Enfant
Basse Saison Enfant
BS-E
BS-E
1.67
1.67
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (moyenne saison) : 6€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 2 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Tickets ENFANTS de 5 à 16 ans. GRATUIT pour les enfants de moins de 5 ans. Ces prix réduits sont seulement achetables sur ce site Internet. Ils vous permettent de payer moins cher et de ne pas faire la queue en arrivant. PRIX NORMAL ENFANT (haute saison) : 8 € PRIX NORMAL ENFANT (moyenne saison) : 6€ PRIX NORMAL ENFANT (basse saison) : 3€ -------- TARIFS REDUITS : - Prix réduits haute saison (Avril à septembre) : 6 € - Prix réduits demi-saison (Octobre et mars) : 4 € - Prix réduits basse-saison (Novembre à février) : 2 € Les tickets sont valables sans limitation de durée. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Adhésion 2 ans
Adhésion 2 ans
A2A
A2A
45.985
45.985
L'adhésion à la SOPTOM, association qui gère le Village des Tortues, permet de soutenir nos actions de conservation des tortues en France et dans le monde. Elle vous donne droit à l'accès gratuit au Village des Tortues pendant l'année d'adhésion (sur présentation de votre carte d'adhérent) et de recevoir 3 revues "LA TORTUE" par an. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
L'adhésion à la SOPTOM, association qui gère le Village des Tortues, permet de soutenir nos actions de conservation des tortues en France et dans le monde. Elle vous donne droit à l'accès gratuit au Village des Tortues pendant l'année d'adhésion (sur présentation de votre carte d'adhérent) et de recevoir 3 revues "LA TORTUE" par an. Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Parrainage Tortue
Parrainage Tortue
PTO
PTO
25.08
25.08
Parrainez une tortue et donnez lui votre nom. Donner son nom à une tortue d´Hermann, c'est aider la SOPTOM à la sauvegarder. C'est vous intéresser à sa survie, la suivre durant son existence et mieux participer de ce fait à la protection des tortues françaises. Vous recevrez le certificat de parrainage avec le numéro d'identité de la tortue et sa photo ; vous pouvez ainsi demander des nouvelles de votre protégée. Et si vous deveniez maintenant parrain ou marraine d´une tortue ? Parrainer une tortue, c´est donc nous aider à les préserver. Age : Sub-adulte ,Adulte / Sexe : Sans importance, Mâle, Femelle Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Parrainez une tortue et donnez lui votre nom. Donner son nom à une tortue d´Hermann, c'est aider la SOPTOM à la sauvegarder. C'est vous intéresser à sa survie, la suivre durant son existence et mieux participer de ce fait à la protection des tortues françaises. Vous recevrez le certificat de parrainage avec le numéro d'identité de la tortue et sa photo ; vous pouvez ainsi demander des nouvelles de votre protégée. Et si vous deveniez maintenant parrain ou marraine d´une tortue ? Parrainer une tortue, c´est donc nous aider à les préserver. Age : Sub-adulte ,Adulte / Sexe : Sans importance, Mâle, Femelle Si vous ne commandez que cela, vous ne paierez pas les frais de participation au port.
Cap sur...
Cap sur...
LIV2
LIV2
37.625
37.625
Cap sur la tortue marine. Ce splendide ouvrage, avec de très belles photos, présente l'état des tortues de Guyane, leur biologie, leur histoire et leur conservation. Par le meilleur spécialiste de ces espèces, Jacques Frétey. Ouvrage de référence.
Cap sur la tortue marine. Ce splendide ouvrage, avec de très belles photos, présente l'état des tortues de Guyane, leur biologie, leur histoire et leur conservation. Par le meilleur spécialiste de ces espèces, Jacques Frétey. Ouvrage de référence.
Pathologie des Tortues
Pathologie des Tortues
LIV5
LIV5
20.90
20.90
Pathologie des Tortues. Ce document édité par la Société Herpétologique de France regroupe toutes les données pathologiques, tous les cas, toutes les affections touchant les tortues. C´est une synthèse remarquable qui s´adresse surtout aux spécialistes, mais que tout passionné de tortues pourra lire avec profit. Société Herpétologique de France. Auteurs Christophe Arvy et Brieuc Fertard.
Pathologie des Tortues. Ce document édité par la Société Herpétologique de France regroupe toutes les données pathologiques, tous les cas, toutes les affections touchant les tortues. C´est une synthèse remarquable qui s´adresse surtout aux spécialistes, mais que tout passionné de tortues pourra lire avec profit. Société Herpétologique de France. Auteurs Christophe Arvy et Brieuc Fertard.
Les Tortues du Monde
Les Tortues du Monde
LIV6
LIV6
37.625
37.625
Toutes les tortues du monde. Avec les 315 espèces actuelles (les plus récentes), une riche iconographie, 415 pages, des cartes de répartition et des chapitres sur la biologie, le mode de vie, les sous-espèces et les actions de conservation pour chaque espèce. Ouvrage de référence. La toute dernière encyclopédie. F. Bonin, B. Devaux, A. Dupré.
Toutes les tortues du monde. Avec les 315 espèces actuelles (les plus récentes), une riche iconographie, 415 pages, des cartes de répartition et des chapitres sur la biologie, le mode de vie, les sous-espèces et les actions de conservation pour chaque espèce. Ouvrage de référence. La toute dernière encyclopédie. F. Bonin, B. Devaux, A. Dupré.
Une Vie Devant Soi
Une Vie Devant Soi
LIV7
LIV7
6.685
6.685
Une vie devant soi. Un conte sur la tortue d’Hermann, qui raconte « de l’intérieur » comment les tortues perçoivent le monde. Un excellent cadeau pour les fêtes (de 7 à 77 ans). Par Stéphane Gagno, du village des Tortues. Editions GALUC.
Une vie devant soi. Un conte sur la tortue d’Hermann, qui raconte « de l’intérieur » comment les tortues perçoivent le monde. Un excellent cadeau pour les fêtes (de 7 à 77 ans). Par Stéphane Gagno, du village des Tortues. Editions GALUC.
Revue - La Tortue
Revue - La Tortue
REV2
REV2
5.016
5.016
Revue "La Tortue". Cette revue internationale paraît 3 fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie... tout, tout, tout sur les tortues ! NUMEROS RECENTS éditions SOPTOM Format 21 x 29.7 cm 55 pages
Revue "La Tortue". Cette revue internationale paraît 3 fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie... tout, tout, tout sur les tortues ! NUMEROS RECENTS éditions SOPTOM Format 21 x 29.7 cm 55 pages
Anciens N° - La Tortue
Anciens N° - La Tortue
REV3
REV3
2.094
2.094
Revue "La Tortue" Anciens Numéros. Cette revue internationale paraît 3 fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie..., tout, tout, tout sur les tortues ! ANCIENS NUMEROS éditions SOPTOM Format 21 x 29.7 cm 55 pages Demandez les numéros désirés par e-mail ou courrier. Certains numéros sont épuisés.
Revue "La Tortue" Anciens Numéros. Cette revue internationale paraît 3 fois par an. Nombreux articles sur les tortues, en France et dans le monde: interviews, espèces nouvelles, voyages, philatélie..., tout, tout, tout sur les tortues ! ANCIENS NUMEROS éditions SOPTOM Format 21 x 29.7 cm 55 pages Demandez les numéros désirés par e-mail ou courrier. Certains numéros sont épuisés.
La Tortue - Lot de 5
La Tortue - Lot de 5
REV4
REV4
4.18
4.18
Lot de 5 revues anciennes + Revue Sciences et Nature sur les tortues. Edition SOPTOM Format 21x29.7cm
Lot de 5 revues anciennes + Revue Sciences et Nature sur les tortues. Edition SOPTOM Format 21x29.7cm
Chelonii 1 - Sulcata
Chelonii 1 - Sulcata
REV5
REV5
18.395
18.395
Chelonii 1, Sulcata. Monographie Geochelone sulcata, intégralement bilingue Anglais / Français. Cet ouvrage sur la plus grosse tortue continentale, Geochelone sulcata, fait le point sur la systématique, la répartition, la biologie, l´écologie, la pathologie et l'ethnozoologie de l'espèce, et insiste sur sa conservation, et les mesures prises pour la préserver au Sénégal et dans les différents pays de son aire de rapartition (de la Mauritanie ~ l'Ethiopie). Auteur Bernard Devaux Intégralement bilingue Anglais / Français Format A4 90 pages
Chelonii 1, Sulcata. Monographie Geochelone sulcata, intégralement bilingue Anglais / Français. Cet ouvrage sur la plus grosse tortue continentale, Geochelone sulcata, fait le point sur la systématique, la répartition, la biologie, l´écologie, la pathologie et l'ethnozoologie de l'espèce, et insiste sur sa conservation, et les mesures prises pour la préserver au Sénégal et dans les différents pays de son aire de rapartition (de la Mauritanie ~ l'Ethiopie). Auteur Bernard Devaux Intégralement bilingue Anglais / Français Format A4 90 pages
Chelonii 5 - Aldabra
Chelonii 5 - Aldabra
REV6
REV6
16.72
16.72
Chelonii 5, Tortue d'Aldabra. Document complet sur la tortue d'Aldabra, en deux langues (anglais et français). Iconographie très riche, cartes et couverture cartonnée. Résultat d'une longue recherche sur le terrain, un ouvrage exceptionnel. par Bernard Devaux
Chelonii 5, Tortue d'Aldabra. Document complet sur la tortue d'Aldabra, en deux langues (anglais et français). Iconographie très riche, cartes et couverture cartonnée. Résultat d'une longue recherche sur le terrain, un ouvrage exceptionnel. par Bernard Devaux
Chelonii 7 - Parasito
Chelonii 7 - Parasito
REV7
REV7
16.72
16.72
Chelonii 7, Parasitologie des Chéloniens. Ce livre remarquable présente pour la première fois les parasites (Helminthes) de toutes les espèces de tortues. Indispensable aux vétérinaires et biologistes concernés par les Chéloniens. Réalisé par Stéphane Gagno, responsable animalier de la SOPTOM, Biologie-Ecologie-Pathologie.
Chelonii 7, Parasitologie des Chéloniens. Ce livre remarquable présente pour la première fois les parasites (Helminthes) de toutes les espèces de tortues. Indispensable aux vétérinaires et biologistes concernés par les Chéloniens. Réalisé par Stéphane Gagno, responsable animalier de la SOPTOM, Biologie-Ecologie-Pathologie.
Cartes Postales
Cartes Postales
PAP1
PAP1
3.345
3.345
Cartes postales variées. Une série de très belles cartes postales cartonnées et brillantes, représentant diverses espèces de tortues de nos contrées et d’autres pays. Série de douze
Cartes postales variées. Une série de très belles cartes postales cartonnées et brillantes, représentant diverses espèces de tortues de nos contrées et d’autres pays. Série de douze
STOP aux Incendies
STOP aux Incendies
PAP2
PAP2
4.18
4.18
Affiche "STOP aux Incendies". Les tortues d'Hermann sont les animaux qui souffrent le plus des incendies. Pensez à elles cet été, évitez les risques d'incendies. En achetant cette affiche, vous nous aidez à financer nos programmes de protection des tortues sur sites incendiés. Pensez aux tortues. Attention aux incendies ! Dimensions: 65 x 45 cm
Affiche "STOP aux Incendies". Les tortues d'Hermann sont les animaux qui souffrent le plus des incendies. Pensez à elles cet été, évitez les risques d'incendies. En achetant cette affiche, vous nous aidez à financer nos programmes de protection des tortues sur sites incendiés. Pensez aux tortues. Attention aux incendies ! Dimensions: 65 x 45 cm
Savon Rond Provence
Savon Rond Provence
SDB2
SDB2
1.335
1.335
Savon Rond de Provence. Fabriqués spécialement pour le Village des Tortues, par l’Atelier de Provence, ces superbes savons sont parfumés avec les saveurs de Provence. Pour le plaisir olfactif et pour des bains ensoleillés... "Village des Tortues" Plusieurs PARFUMS au choix : Chèvrefeuille, Coco, Figuier, Jasmin, Lavande.
Savon Rond de Provence. Fabriqués spécialement pour le Village des Tortues, par l’Atelier de Provence, ces superbes savons sont parfumés avec les saveurs de Provence. Pour le plaisir olfactif et pour des bains ensoleillés... "Village des Tortues" Plusieurs PARFUMS au choix : Chèvrefeuille, Coco, Figuier, Jasmin, Lavande.
Gros Savon Tortue
Gros Savon Tortue
SDB3
SDB3
5.015
5.015
Gros Savon Parfumé en Forme de Tortue. Fabrication spéciale SOPTOM. Gros savon très odorant, avec boucle de suspension. Livré en sachet transparent.
Gros Savon Parfumé en Forme de Tortue. Fabrication spéciale SOPTOM. Gros savon très odorant, avec boucle de suspension. Livré en sachet transparent.
Tortue Rigolote
Tortue Rigolote
PEL2
PEL2
25.08
25.08
La Tortue Rigolote. La tortue rigolote, très souple et drôle. Un beau jouet pour les enfants. 30cm.
La Tortue Rigolote. La tortue rigolote, très souple et drôle. Un beau jouet pour les enfants. 30cm.
Petite Tortue de Mer
Petite Tortue de Mer
PEL3
PEL3
10.03
10.03
Petite Tortue de Mer. Cette superbe tortue marine, en peluche réaliste, est très appréciée des enfants. © WWF Modèle : 20 cm
Petite Tortue de Mer. Cette superbe tortue marine, en peluche réaliste, est très appréciée des enfants. © WWF Modèle : 20 cm
Petite Tortue Marine
Petite Tortue Marine
PEL4
PEL4
15.05
15.05
Petite Tortue Marine. Petite tortue marine sympathique et douce.
Petite Tortue Marine. Petite tortue marine sympathique et douce.
Petite Tortue de Terre
Petite Tortue de Terre
PEL5
PEL5
15.05
15.05
Tortue de Terre. Les tortues terrestres sont rares dans les peluches. Celles-ci, très amusantes, sont de très belle fabrication, douces et tendres. © WWF
Tortue de Terre. Les tortues terrestres sont rares dans les peluches. Celles-ci, très amusantes, sont de très belle fabrication, douces et tendres. © WWF
Tortue de Terre Galapagos
Tortue de Terre Galapagos
PEL6
PEL6
15.05
15.05
Tortue de Terre Galapagos. Tortue de terre, genre Galapagos. 25 cm.
Tortue de Terre Galapagos. Tortue de terre, genre Galapagos. 25 cm.
Grande Tortue de Terre
Grande Tortue de Terre
PEL7
PEL7
20.065
20.065
Tortue de Terre - Grand Modèle. Tortue de terre très réaliste. Couleurs verte & marron.
Tortue de Terre - Grand Modèle. Tortue de terre très réaliste. Couleurs verte & marron.
Petite Tortue Luth
Petite Tortue Luth
PEL8
PEL8
15.05
15.05
Petite Tortue Luth. Peluche unique de la Tortue Luth marine. Très belles finitions. Très bel objet.
Petite Tortue Luth. Peluche unique de la Tortue Luth marine. Très belles finitions. Très bel objet.
Lot de Pendentifs
Lot de Pendentifs
BIF2
BIF2
10.03
10.03
Lot de Pendentifs. Pendentifs Tortues très amusants et déclaratifs. Lot de 3 pendentifs variés. Toutes matières.
Lot de Pendentifs. Pendentifs Tortues très amusants et déclaratifs. Lot de 3 pendentifs variés. Toutes matières.
Pendentif Tortue
Pendentif Tortue
BIF3
BIF3
4.18
4.18
Pendentif Tortue. Au choix - La Pièce. Pendentifs Tortues très amusants et déclaratifs. Toutes matières. Préciser par email le modèle souhaité. Peut-être remplacé par un modèle équivalent en cas de rupture de stock.
Pendentif Tortue. Au choix - La Pièce. Pendentifs Tortues très amusants et déclaratifs. Toutes matières. Préciser par email le modèle souhaité. Peut-être remplacé par un modèle équivalent en cas de rupture de stock.
Pendentif Tortue + Chaîne.
Pendentif Tortue + Chaîne.
BIF4
BIF4
16.72
16.72
Pendentif Tortue + Chaîne Pendentif Tortue avec chaîne. EN ARGENT. Belle finition pour des bijoux très fin.
Pendentif Tortue + Chaîne Pendentif Tortue avec chaîne. EN ARGENT. Belle finition pour des bijoux très fin.
Pendentif Tortue en Raku
Pendentif Tortue en Raku
BIF5
BIF5
4.18
4.18
Pendentif Tortue en Raku" Cette technique de fabrication en terre cuite est née au Japon. Les objets ont un aspect naturel très artisanal. Chaque pièce est fabriquée à la main par une céramiste de renom. Chaque pièce est unique. Taille : 4 cm. Ecrivez-nous par email pour demander le modèle et la couleur souhaités.
Pendentif Tortue en Raku" Cette technique de fabrication en terre cuite est née au Japon. Les objets ont un aspect naturel très artisanal. Chaque pièce est fabriquée à la main par une céramiste de renom. Chaque pièce est unique. Taille : 4 cm. Ecrivez-nous par email pour demander le modèle et la couleur souhaités.
Pendentif Tortue, SEUL
Pendentif Tortue, SEUL
BIF6
BIF6
12.54
12.54
Pendentif Tortue, SEUL. Pendentif Tortue seul. EN ARGENT. Belle finition pour des bijoux très fin.
Pendentif Tortue, SEUL. Pendentif Tortue seul. EN ARGENT. Belle finition pour des bijoux très fin.
Pendentif Pierre Fine (x1)
Pendentif Pierre Fine (x1)
BIF7
BIF7
4.18
4.18
Pendentif Pierre Fine. Très bel objet taillé par des artisans en Inde. Exclusif SOPTOM. Couleurs variées.
Pendentif Pierre Fine. Très bel objet taillé par des artisans en Inde. Exclusif SOPTOM. Couleurs variées.
Pendentif Pierre Fine (x3)
Pendentif Pierre Fine (x3)
BIF8
BIF8
10.03
10.03
Pendentif Pierre Fine. Très bel objet taillé par des artisans en Inde. Exclusif SOPTOM. Couleurs variées.
Pendentif Pierre Fine. Très bel objet taillé par des artisans en Inde. Exclusif SOPTOM. Couleurs variées.
Bracelet Enfant
Bracelet Enfant
BIF9
BIF9
2.505
2.505
Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Collier Enfant
Collier Enfant
BIF10
BIF10
3.345
3.345
Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Collier + Bracelet Enfant
Collier + Bracelet Enfant
BIF11
BIF11
5.015
5.015
Collier + Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Collier + Bracelet Enfant. Très jolie tortue fine et amusante que les enfants adorent.
Collier Tortue Argentée
Collier Tortue Argentée
BIF12
BIF12
5.015
5.015
Collier Tortue Argentée. Jolie finition en métal argenté. Pour enfants de préférence ou adolescentes.
Collier Tortue Argentée. Jolie finition en métal argenté. Pour enfants de préférence ou adolescentes.
Boucles d'Oreilles Tortue
Boucles d'Oreilles Tortue
BIF13
BIF13
4.18
4.18
Boucles d'Oreilles Tortue Argentée. Jolie finition en métal argenté.
Boucles d'Oreilles Tortue Argentée. Jolie finition en métal argenté.
Enfant Gonfaron
Enfant Gonfaron
TEX2
TEX2
11.705
11.705
T-shirt pour enfant, Gonfaron. Tee-shirt amusant pour les enfants... un bon souvenir du Village des Tortues ! Plusieurs TAILLES (4-6-8-10 ans)
T-shirt pour enfant, Gonfaron. Tee-shirt amusant pour les enfants... un bon souvenir du Village des Tortues ! Plusieurs TAILLES (4-6-8-10 ans)
Enfant La Sieste
Enfant La Sieste
TEX3
TEX3
11.705
11.705
T-shirt pour enfant, la sieste. Tee-shirt amusant pour les enfants... un bon souvenir du Village des Tortues ! Plusieurs TAILLES (4-6-8-10)
T-shirt pour enfant, la sieste. Tee-shirt amusant pour les enfants... un bon souvenir du Village des Tortues ! Plusieurs TAILLES (4-6-8-10)
3 Tortues Françaises
3 Tortues Françaises
TEX4
TEX4
18.395
18.395
T-shirt, les 3 tortues françaises. Ce modèle sur fond blanc vous présente les trois tortues françaises. Notre tortue terrestre : la tortue d'Hermann. Nos deux tortues d'eau douce : la cistude d'Europe et l'emyde lépreuse. Plusieurs TAILLES (M-L-XL)
T-shirt, les 3 tortues françaises. Ce modèle sur fond blanc vous présente les trois tortues françaises. Notre tortue terrestre : la tortue d'Hermann. Nos deux tortues d'eau douce : la cistude d'Europe et l'emyde lépreuse. Plusieurs TAILLES (M-L-XL)
Tortue Sokake
Tortue Sokake
TEX5
TEX5
18.395
18.395
T-shirt Sokake. La tortue radiée de Madagascar, nommée "Sokake", fait l´objet d'un superbe dessin et d'un tee-shirt de grande qualité. En l'achetant, vous aidez le programme de protection des tortues à Madagascar. Plusieurs TAILLES (M-L-XL)
T-shirt Sokake. La tortue radiée de Madagascar, nommée "Sokake", fait l´objet d'un superbe dessin et d'un tee-shirt de grande qualité. En l'achetant, vous aidez le programme de protection des tortues à Madagascar. Plusieurs TAILLES (M-L-XL)
Modèle SOPTOM
Modèle SOPTOM
TEX6
TEX6
18.395
18.395
T-shirt SOPTOM. Ces tee-shirts sont sobres, avec juste un logo coté cœur. Ils vous évoqueront le Village des Tortues et la petite tortue qui sort de l´œuf. "Village des Tortues" Plusieurs COLORIS (blanc-vert) / Plusieurs TAILLES (S-M-L)
T-shirt SOPTOM. Ces tee-shirts sont sobres, avec juste un logo coté cœur. Ils vous évoqueront le Village des Tortues et la petite tortue qui sort de l´œuf. "Village des Tortues" Plusieurs COLORIS (blanc-vert) / Plusieurs TAILLES (S-M-L)
3 Belles Carapaces
3 Belles Carapaces
TEX7
TEX7
20.065
20.065
T-shirt 3 Belles Carapaces. Création Images & Tortues. Dessin de 3 carapaces : de terre, d'eau douce et de mer. Très belle fabrication. Fond beige.
T-shirt 3 Belles Carapaces. Création Images & Tortues. Dessin de 3 carapaces : de terre, d'eau douce et de mer. Très belle fabrication. Fond beige.
Graphisme Tortue Marine
Graphisme Tortue Marine
TEX8
TEX8
20.065
20.065
T-shirt Graphisme Tortue Marine. Dessin original. Tortue marine silhouettée avec des lettres sur la protection. Belle fabrication. Fond noir.
T-shirt Graphisme Tortue Marine. Dessin original. Tortue marine silhouettée avec des lettres sur la protection. Belle fabrication. Fond noir.
Les Tortues Rigolotes
Les Tortues Rigolotes
TEX9
TEX9
20.065
20.065
T-shirt Les Tortues Rigolotes. Fabrication Portugaise. Dessin exclusif et superbe finition de OLIFANCE. Fond gris. Qualité de tissu supérieure.
T-shirt Les Tortues Rigolotes. Fabrication Portugaise. Dessin exclusif et superbe finition de OLIFANCE. Fond gris. Qualité de tissu supérieure.
Tortue d'Hermann
Tortue d'Hermann
TEX10
TEX10
15.05
15.05
T-shirt Tortue d'Hermann Une tortue dessinée dans la nature. Très réaliste. Belle quanlité.
T-shirt Tortue d'Hermann Une tortue dessinée dans la nature. Très réaliste. Belle quanlité.
Magnets d'Inde
Magnets d'Inde
OBJ3
OBJ3
2.505
2.505
Magnets d'Inde. Réalisées spécialement pour la SOPTOM. Dessins originaux. Très jolie finition. 4 modèles différents. Existe aussi en lot de 4 pièces différentes (Réf. : OBJ4)
Magnets d'Inde. Réalisées spécialement pour la SOPTOM. Dessins originaux. Très jolie finition. 4 modèles différents. Existe aussi en lot de 4 pièces différentes (Réf. : OBJ4)
Magnets d'Inde (x4)
Magnets d'Inde (x4)
OBJ4
OBJ4
8.36
8.36
Magnets d'Inde. Réalisées spécialement pour la SOPCOM. Dessins originaux. Très jolie finition. 4 modèles différents. Existe aussi à la pièce (Réf. : OBJ3)
Magnets d'Inde. Réalisées spécialement pour la SOPCOM. Dessins originaux. Très jolie finition. 4 modèles différents. Existe aussi à la pièce (Réf. : OBJ3)
Petite Tortue en Verre
Petite Tortue en Verre
OBJ5
OBJ5
3.345
3.345
Petite Tortue en Verre. Très jolie tortues de Murano. Décoratives & artisanales.
Petite Tortue en Verre. Très jolie tortues de Murano. Décoratives & artisanales.
Grande Tortue en Verre
Grande Tortue en Verre
OBJ6
OBJ6
4.18
4.18
Grande Tortue en Verre. Très jolie tortues de Murano. Décoratives & artisanales.
Grande Tortue en Verre. Très jolie tortues de Murano. Décoratives & artisanales.
Porte-clé Porte-monnaie
Porte-clé Porte-monnaie
OBJ7
OBJ7
4.18
4.18
Porte-clé Porte-monnaie. Pratique pour la monnaie et les jetons de caddy. Deux couleurs au choix.
Porte-clé Porte-monnaie. Pratique pour la monnaie et les jetons de caddy. Deux couleurs au choix.
Protection Portable
Protection Portable
OBJ8
OBJ8
5.015
5.015
Protection Portable. Petite pochette tricotée, amusante, pour portable ou clefs.
Protection Portable. Petite pochette tricotée, amusante, pour portable ou clefs.
Mugs tortues
Mugs tortues
OBJ9
OBJ9
6.685
6.685
Mugs Tortues. Une fabrication de belle qualité, qui peut orner votre cuisine et compléter vos collections. Deux motifs au choix : la tortue marine ou la tortue de terre. Prix par modèle : 8 euros
Mugs Tortues. Une fabrication de belle qualité, qui peut orner votre cuisine et compléter vos collections. Deux motifs au choix : la tortue marine ou la tortue de terre. Prix par modèle : 8 euros
La tortue d'Hermann (bilan et avenir) Bernard Devaux
La tortue d'Hermann (bilan et avenir) Bernard Devaux
THH2012
THH2012
16.722
16.722
Ce livre récent fait le bilan sur Testudo Hermanni (Espagne, France, Italie) afin de mieux connaître cet animal, mieux l’élever, mieux le préserver. Taxonomie, description, répartition, mode de vie, pathologie, écologie et conservation, tout est passé en revue pour que cette tortue de plus en plus rare soit mieux préservée dans les décennies qui viennent. L’auteur est un spécialiste qui travaille depuis 26 ans sur cette espèce. Ouvrage très illustré, avec beaucoup de documents internes. Couverture rigide. Belle finition. Prix promotionnel 20 euros (au lieu de 25 euros).
Ce livre récent fait le bilan sur Testudo Hermanni (Espagne, France, Italie) afin de mieux connaître cet animal, mieux l’élever, mieux le préserver. Taxonomie, description, répartition, mode de vie, pathologie, écologie et conservation, tout est passé en revue pour que cette tortue de plus en plus rare soit mieux préservée dans les décennies qui viennent. L’auteur est un spécialiste qui travaille depuis 26 ans sur cette espèce. Ouvrage très illustré, avec beaucoup de documents internes. Couverture rigide. Belle finition. Prix promotionnel 20 euros (au lieu de 25 euros).
Peluche Clown
Peluche Clown
PEL9
PEL9
12.54
12.54
Ces amusantes peluches de 22 cm plaisent beaucoup aux jeunes enfants, avec leur bouille sympathique. Cadeau idéal pour chambre d'enfant.
Ces amusantes peluches de 22 cm plaisent beaucoup aux jeunes enfants, avec leur bouille sympathique. Cadeau idéal pour chambre d'enfant.
Boomerang en bois
Boomerang en bois
OBJ1
OBJ1
6.685
6.685
Boomerang en bois. Ces petits objets rappellent les fabrications australiennes utilisées autrefois par les aborigènes. Ce sont essentiellement des boomerangs décoratifs. Sur chacun est peint à la main une tortue.
Boomerang en bois. Ces petits objets rappellent les fabrications australiennes utilisées autrefois par les aborigènes. Ce sont essentiellement des boomerangs décoratifs. Sur chacun est peint à la main une tortue.
Tortues en bois Madagascar
Tortues en bois Madagascar
OBJ2
OBJ2
4.18
4.18
Tortues en bois Madagascar. Fabriquées à Toliara, dans le sud de Madagascar, ces belles réalisations en bois représentent la tortue du sud, sans doute une des espèces les plus menacées au monde, Astrochelys radiata.
Tortues en bois Madagascar. Fabriquées à Toliara, dans le sud de Madagascar, ces belles réalisations en bois représentent la tortue du sud, sans doute une des espèces les plus menacées au monde, Astrochelys radiata.
Terre cuite
Terre cuite
OBJ10
OBJ10
4.18
4.18
Terre cuite. Un jeune céramiste a crée pour nous des tortues émaillées, amusantes et simples, qui donnent une image sympathique de nos amies les tortues. Chaque modèle est unique.
Terre cuite. Un jeune céramiste a crée pour nous des tortues émaillées, amusantes et simples, qui donnent une image sympathique de nos amies les tortues. Chaque modèle est unique.
Ivoire végétal
Ivoire végétal
OBJ11
OBJ11
6.685
6.685
Ivoire végétal. Cette matière ressemble vraiment à de l'ivoire, mais c'est une graine lourde et très fine, qui se sculte, et qui a l'avantage d'éviter le massacre des éléphants. C'est donc un beau geste écologique. Chaque pièce, scultée à la main est unique.
Ivoire végétal. Cette matière ressemble vraiment à de l'ivoire, mais c'est une graine lourde et très fine, qui se sculte, et qui a l'avantage d'éviter le massacre des éléphants. C'est donc un beau geste écologique. Chaque pièce, scultée à la main est unique.
Poire à eau
Poire à eau
OBJ12
OBJ12
3.345
3.345
Poire à eau. Ce gadget amusera les enfants, car il est décoratif et peut servir de poire à eau. Plusieurs couleurs possibles, et un cordon pour l'accrocher autour du cou. Amusant objet à 4 euros
Poire à eau. Ce gadget amusera les enfants, car il est décoratif et peut servir de poire à eau. Plusieurs couleurs possibles, et un cordon pour l'accrocher autour du cou. Amusant objet à 4 euros
Pendentifs en raku
Pendentifs en raku
BIF14
BIF14
5.07
5.07
Cette technique de fabrication en terre cuite est née au Japon. Les objets ont un aspect naturel très artisanal. Chaque pièce est fabriquée à la main par une céramiste de renom. Chaque pièce est unique.
Cette technique de fabrication en terre cuite est née au Japon. Les objets ont un aspect naturel très artisanal. Chaque pièce est fabriquée à la main par une céramiste de renom. Chaque pièce est unique.
Tortues Céramiques
Tortues Céramiques
OBJ13
OBJ13
2.51
2.51
Ces petites tortues en céramique ont belle allure, et peuvent constituer des objets décoratifs dans une vitrine. 4cm environ.
Ces petites tortues en céramique ont belle allure, et peuvent constituer des objets décoratifs dans une vitrine. 4cm environ.
La Tortue N°92
La Tortue N°92
REV8
REV8
5.016
5.016
Dans ce dernier numéro de LA TORTUE, des articles très variés, dans différents pays où vivent encore des tortues. Article vedette ; la véritalbe histoire du "vieux Georges" des Galapagos, mort en juin 2012, avec des documents et une interview de Peter Pritchard, le meilleur connaisseur de cette tortue de Pinta. Un long article relate une mission en Turquie, autour de Dalyan, où vivent 4 espèces de tortues très différentes ; deux tortues d'eau, une tortue terrestre et une tortue marine. Un document original sur le sexe des tortues, avec des photos rares, montre pour la première fois les organes étonnants des mâles et des femelles. La nature, on le verra, a beaucoup d'imagination. Ensuite nous visitons deux centres américains, l'un en Géorgie, l'autre en Floride. Le "Georgia Sea Turtle Center" est un site remarquable, créé et géré par le Dr. Terry Norton, qui officie dans un hopital des tortues parmis les meilleurs du monde. Le "Chelonian Research Institut" d'Oviedo, récemment agrandi par Peter Pritchard, est un musée sur les tortues unique en son genre, qui méritait notre visite. On peut découvrir également dans ce N°92 un reportage exclusif sur Saint-Barthélemy, une île française des Antilles où une belle population de Chelonoidis carbonaria a été suivit et recenser par Thibault Lafon, et des oeuvres originales de Gisèle Garric, qui réalise des plats en faïence surprenantes, inspirées de Bernard Palissy. Bonne lecture à tous.
Dans ce dernier numéro de LA TORTUE, des articles très variés, dans différents pays où vivent encore des tortues. Article vedette ; la véritalbe histoire du "vieux Georges" des Galapagos, mort en juin 2012, avec des documents et une interview de Peter Pritchard, le meilleur connaisseur de cette tortue de Pinta. Un long article relate une mission en Turquie, autour de Dalyan, où vivent 4 espèces de tortues très différentes ; deux tortues d'eau, une tortue terrestre et une tortue marine. Un document original sur le sexe des tortues, avec des photos rares, montre pour la première fois les organes étonnants des mâles et des femelles. La nature, on le verra, a beaucoup d'imagination. Ensuite nous visitons deux centres américains, l'un en Géorgie, l'autre en Floride. Le "Georgia Sea Turtle Center" est un site remarquable, créé et géré par le Dr. Terry Norton, qui officie dans un hopital des tortues parmis les meilleurs du monde. Le "Chelonian Research Institut" d'Oviedo, récemment agrandi par Peter Pritchard, est un musée sur les tortues unique en son genre, qui méritait notre visite. On peut découvrir également dans ce N°92 un reportage exclusif sur Saint-Barthélemy, une île française des Antilles où une belle population de Chelonoidis carbonaria a été suivit et recenser par Thibault Lafon, et des oeuvres originales de Gisèle Garric, qui réalise des plats en faïence surprenantes, inspirées de Bernard Palissy. Bonne lecture à tous.
La tortue d'Hermann ( bilan et avenir) Bernard Devaux
La tortue d'Hermann ( bilan et avenir) Bernard Devaux
LIV4
LIV4
16.72
16.72
Ce livre récent fait le bilan sur Testudo Hermanni (Espagne, France, Italie) afin de mieux connaître cet animal, mieux l’élever, mieux le préserver. Taxonomie, description, répartition, mode de vie, pathologie, écologie et conservation, tout est passé en revue pour que cette tortue de plus en plus rare soit mieux préservée dans les décennies qui viennent. L’auteur est un spécialiste qui travaille depuis 26 ans sur cette espèce. Ouvrage très illustré, avec beaucoup de documents internes. Couverture rigide. Belle finition. Prix 20 euros (au lieu de 25)
Ce livre récent fait le bilan sur Testudo Hermanni (Espagne, France, Italie) afin de mieux connaître cet animal, mieux l’élever, mieux le préserver. Taxonomie, description, répartition, mode de vie, pathologie, écologie et conservation, tout est passé en revue pour que cette tortue de plus en plus rare soit mieux préservée dans les décennies qui viennent. L’auteur est un spécialiste qui travaille depuis 26 ans sur cette espèce. Ouvrage très illustré, avec beaucoup de documents internes. Couverture rigide. Belle finition. Prix 20 euros (au lieu de 25)
La Tortue N°93
La Tortue N°93
REV9
REV9
5.016
5.016
Etonnante couverture, avec un varan de Komodo, qui s'explique par le fait que ce réptile antédiluvien, en voie de disparition, répond à une problématique proche de celle des tortues. C'est une espèce que a survécu sur des îles à l'abri des activité humaines et des prédateurs. En ce sens, elle est proche des tortues d'Aldabra ou des Galapagos, qui ont survécu également dans les îles du Pacifique ou de l'océan Indien. Mais ce numéro est également riche en reportages originaux, comme dans l'archipel des bijiagos, en Guinée-Bissau, où les tortues marines viennent pondre en nombre sur le minuscule îlot de Poilão. Cet article exclusif , par Joëlle et Brieuc Fertard, nous permet de mieux connaître ces peuples de pêcheurs, isolés, qui vivent dans des conditions difficiles, mais qui aujourd'hui protègent leurs tortues au lieu de les consommer. Ce numéro 93 nous entraîne également sur l'île de Palawan, aux Philippines, pour observer une remarquable tortue aquatique, fortement menacée, nommée Siebenrockiella leytensis. Deux naturalistes se sont penchés sur cette tortue, Pierre Fidenci, un ex-stagiaire SOPTOM, et Sabine Schoppe, qui essaie de les préserver grâce à sa fondation Katala et un centre de visite installé à Narra. Ce voyage nous permet de parler de Manille, et des malheureux trafics qui pèsent sur cette espèce rare. Nous présentons les programmes de sauvegarde envisagés apr la fondation Katala, en espérant que cela évitera la disparition de cette espèce menacée. nous présentons également le travail d'étude sur Mauremys Leprosa à Banyuls, mené dans le cadre du PNA par Mélodie Vazquez, sous la direction du Dr. Olivier Verneau, du CEFREM de Perpignan. Cette population de tortues lépreuses, longtemps suivie par Jean-Paul Hardy, semble plutôt augmenter et s'épandre autour du site central de La Baillaury. Toutefois, la population est scindée en trois groupes, à cause des barrages excrêteurs qui coupent le cours d'eau, ce qui pose des problèmes pour la conservation de cette espèce. Enfin, un long périple nous ramène au Mexique, où nous assistons à des pontes record de tortues ôlivatres sur la plage de La Excobilla, près de Mazunte. Nous repartons ensuite pour Alamos, dans le Nord-Ouest du pays, pour chercher la rarissime Terrapene nelsoni, la "tortue à étincelles" qui est certainement la plus rare tortue du Mexique. Des photos inédites accompagnent cet article. Prochain LA TORTUE; en juin 2013.
Etonnante couverture, avec un varan de Komodo, qui s'explique par le fait que ce réptile antédiluvien, en voie de disparition, répond à une problématique proche de celle des tortues. C'est une espèce que a survécu sur des îles à l'abri des activité humaines et des prédateurs. En ce sens, elle est proche des tortues d'Aldabra ou des Galapagos, qui ont survécu également dans les îles du Pacifique ou de l'océan Indien. Mais ce numéro est également riche en reportages originaux, comme dans l'archipel des bijiagos, en Guinée-Bissau, où les tortues marines viennent pondre en nombre sur le minuscule îlot de Poilão. Cet article exclusif , par Joëlle et Brieuc Fertard, nous permet de mieux connaître ces peuples de pêcheurs, isolés, qui vivent dans des conditions difficiles, mais qui aujourd'hui protègent leurs tortues au lieu de les consommer. Ce numéro 93 nous entraîne également sur l'île de Palawan, aux Philippines, pour observer une remarquable tortue aquatique, fortement menacée, nommée Siebenrockiella leytensis. Deux naturalistes se sont penchés sur cette tortue, Pierre Fidenci, un ex-stagiaire SOPTOM, et Sabine Schoppe, qui essaie de les préserver grâce à sa fondation Katala et un centre de visite installé à Narra. Ce voyage nous permet de parler de Manille, et des malheureux trafics qui pèsent sur cette espèce rare. Nous présentons les programmes de sauvegarde envisagés apr la fondation Katala, en espérant que cela évitera la disparition de cette espèce menacée. nous présentons également le travail d'étude sur Mauremys Leprosa à Banyuls, mené dans le cadre du PNA par Mélodie Vazquez, sous la direction du Dr. Olivier Verneau, du CEFREM de Perpignan. Cette population de tortues lépreuses, longtemps suivie par Jean-Paul Hardy, semble plutôt augmenter et s'épandre autour du site central de La Baillaury. Toutefois, la population est scindée en trois groupes, à cause des barrages excrêteurs qui coupent le cours d'eau, ce qui pose des problèmes pour la conservation de cette espèce. Enfin, un long périple nous ramène au Mexique, où nous assistons à des pontes record de tortues ôlivatres sur la plage de La Excobilla, près de Mazunte. Nous repartons ensuite pour Alamos, dans le Nord-Ouest du pays, pour chercher la rarissime Terrapene nelsoni, la "tortue à étincelles" qui est certainement la plus rare tortue du Mexique. Des photos inédites accompagnent cet article. Prochain LA TORTUE; en juin 2013.
Jeu à eau tortue
Jeu à eau tortue
OBJ14
OBJ14
4.18
4.18
Petit pistolet à eau amusant en forme de tortue. Prix à l'unité : 5 euros.
Petit pistolet à eau amusant en forme de tortue. Prix à l'unité : 5 euros.